Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Maroc : Longreach Oil and Gas Ltd démarre le forage d'un puits à Essaouira

, , , ,

Publié le

La société pétrolière et gazière Longreach Oil And Gas Limited, spécialisée notamment dans les forages au Maroc vient d'annoncer le démarrage du forage du puits Koba-1 qui fait partie de la licence d'exploitation Sidi Mokhtar qu'il détient dans la région d'Essaouira.

Maroc : Longreach Oil and Gas Ltd démarre le forage d'un puits à Essaouira
Localisation des sites d'exploration Sidi Mokhtar de Longreach
© longreachoilandgas

Une initiative de plus ! La région d'Essaouira, ville portuaire située sur la côte Atlantique marocaine à 360 km au sud de Casablanca, accueille le forage du puits Koba-1, précise le communiqué daté du 18 novembre de la société d'exploration pétrolière et gazière Longreach Oil And Gas Limited.

Faisant partie de la licence Sidi Mokhtar, le puits Koba-1 au Maroc va faire l'objet d'un forage pouvant atteindre une profondeur de 2 700 m, au bout d’une cinquantaine de jours. cette opération a été confiée à l'italien Saipem, spécialisé dans la recherche et les forages pétroliers.

Par ailleurs, Longreach Oil And Gas Limited a déclaré confier au cabinet d'expertise indépendant Gaffney, Cline & Associates,  une mise à jour des estimations de ses ressources prospectives qui révèlent au niveau de ce puits des réserves de 25 millions de barils de condensat de pétrole et 12 milliards de mètres cubes de gaz.

L'évaluation de GCA estime les ressources prospectives brutes de Koba à 349 milliards de pieds cubes de gaz et à 21 millions de barils de pétrole avec une probabilité géologique de 22% et de Kamar à 78 milliards de pieds cubes de gaz et de 5 millions de barils de pétrole avec une probabilité géologique de 18%.

"Le démarrage de ce puits est une étape décisive des opérations de Longreach dans la zone de licence Sidi Mokhtar", a déclaré Andrew Benitz, PDG de la société.

Longreach Oil and Gas Ltd possède la moitié des parts d’intérêt dans Sidi Mokhtar contre le quart à l'ONHYM (Office national des hydrocarbures et des mines du Maroc). Le dernier quart restant appartenant à MPE.

Pas moins de "31 sociétés pétrolières internationales, parmi lesquelles des majors, des super indépendants et des indépendants, opèrent actuellement dans les différentes régions du Maroc, aussi bien en offshore qu'en onshore" a déclaré Abdelkader Amara ministre de l'Énergie à diverses occasions à la presse.

Ainsi, parmi ces compagnies d'exploration pétrolière, la britannique Cairn Energy avait annoncé le 17 octobre dernier son intention de lancer bientôt son programme d'exploration au large du Maroc à 150 km au sud-ouest d'Agadir.

Pour sa part, British Petroleum est entré dans l'exploration pétrolière au Maroc avec l'acquisition le 10 octobre de parts d'intérêts de la junior Kosmos Energy dans les accords pétroliers concernant le bassin offshore d'Agadir.

Le Maroc est dépourvu à ce jour en hydrocarbures. L'Onhym a déjà mis en garde dans ses communiqués  "qu’à ce jour, on ne peut pas parler de découverte de gaz ou pétrole. Il s’agit seulement d’estimations d’un potentiel géologique et non de réserves. Seule la réalisation de forages et de tests pourrait éclairer sur l’existence ou non d’hydrocarbures."

 

Nasser Djama


À propos de Longreach Oil and Gas Ltd
Longreach Oil And Gas Limited est une société pétrolière et gazière spécialisée dans les forages basée au Maroc de façon opérationnelle. Elle est enregistrée à Jersey et cotée sur la bourse de Toronto au Canada dans le compartiment des valeurs de croissance (TSX). Dans son rapport annuel 2012, elle révèle une trésorerie de 34,2 millions de dollars en forrte croissance par rapport à 2011 (10,5 millions de dollars). Concernant ses forages à Sidi Mokhtar, Longreach Oil And Gas Limited a enregistré 520 km de nouvelles données sismiques 2D acquises et traitées qui lui ont permis de finaliser les emplacements de puits dans les zones de Koba et de Kamar. Son directeur général, Andrew Benitz a déclaré que 2012 a été une année probante pour la Société. Selon lui, le Maroc a suscité un intérêt supplémentaire avec les découvertes réalisées cette année-là et reste considéré comme l'un des sites les plus prometteurs.

 


 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

04/12/2013 - 15h56 - hamber

dieu merci , pour la mise à jour et l'équilibre de la de la région, a fin de fermer la bouches des caporaux des bozgandales VIVE LE MAROC
Répondre au commentaire

Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle
Votre avis ?

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus