Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Maroc, l'été des startups... (1/10) : Startup Maroc, l'usine à fabriquer des jeunes pousses

,

Publié le

L'Usine Nouvelle vous fait découvrir cet été à travers une série de dix articles, un aperçu du monde des startups et du numérique au Maroc. Aujourd'hui, Startup Maroc, une association hyperactive qui propulse les startups dans les concours internationaux.

Maroc, l'été des startups... (1/10) : Startup Maroc, l'usine à fabriquer des jeunes pousses
Chama Naoufal, cofondateur de Startup Maroc
© startupmaroc

Étudiants, porteurs de projets, professionnels… presque n'importe qui peut créer ou développer la startup de ses rêves grâce à Startup Maroc, la plus dynamique des associations du royaume.

Le siège de Startup Maroc, au Technopark de Rabat, rue Ghandi, tourne à plein régime pour faire face à la demande incessante aussi bien de jeunes désirant se lancer dans la création de startups que de professionnels souhaitant évaluer leurs business en participant à des compétitions mondialement reconnues.

promotion de l'économie 2.0

Tout a commencé par une initiative, au départ peu évidente, lancée en 2011 par 5 entrepreneurs marocains qui n'hésitent pas à payer de leur personne pour la promotion de l'économie 2.0 au Maroc.

"Notre objectif de départ a été de favoriser l'éclosion d'idées entrepreneuriales et de les accompagner en fonction de leur niveau d'avancement, soit dans des programmes d'éducation, soit dans des projets d'encadrement et d'orientation vers des compétitions nationales et internationales", explique Chama Naoufal, l'un des fondateurs de Startup Maroc.

Et pour montrer qu'il maîtrise son sujet, Chama Naoufal précise : "Je suis moi-même à la direction d'une société internationale : Digimind, spécialisée dans l'e-réputation et qui a des bureaux à Paris, Grenoble, Londres, New York, Munich, Singapour et Rabat."

C'est ainsi que Startup Maroc a mis en place un modèle fonctionnant autour de deux axes principaux. Le premier concerne ceux qui sont encore au stade de l'idée. Le second s'adresse aux entrepreneurs ayant déjà mis en œuvre leur projet et ont par conséquent davantage besoin de développer leur business.

Pour les premiers, Startup Maroc propose le programme d'éducation et de sensibilisation Startup Maroc Day. Il vise plus de 3 000 étudiants inscrits dans une vingtaine d'établissements répartis dans 12 villes du Maroc. Il s'adresse aux étudiants des grandes écoles, d'universités et d'Instituts universitaires de technologie souhaitant s'initier à l'entrepreneuriat.

Quant à ceux qui veulent confronter leurs idées face à un jury, Startup Maroc propose Startup Week end. Plusieurs villes marocaines (Tanger, Agadir, Marrakech, Rabat, Safi, Casablanca...) ont déjà accueilli ce programme international regroupé dorénavant dans l'entité Startup Maroc Road Show.

La performance n'est pas mince quand on sait que Startup week end est un concept mondial sponsorisé par Google for entrepreneurs et a comme partenaires des sociétés prestigieuses comme Coca-Cola ou Amazon.

"Plusieurs acteurs ont tenté d'organiser Startup Week end mais aucun événement n'a vu le jour. Grâce à l'efficacité de notre démarche et à la pertinence de notre candidature, nous avons pu décrocher un partenariat à la suite des échanges que nous avons eus avec les promoteurs de Startup Week end" se souvient Chama Naoufal.

Rencontrant un grand succès avec déjà plus de 8 000 inscrits en ligne, ce programme, qui se déroule également dans 12 villes du Maroc, propose aux candidats une fois par mois au cours d'un week end marathon la possibilité de soumettre leur projet devant un jury de 150 professionnels.

L'autre performance de Startup Maroc est d'avoir su attirer sur son concept des sponsors de premier plan comme la fondation de l'Office chérifien des phosphates (OCP) en tant que partenaire officiel, HP, la Caisse de garantie ou encore Crédit immobilier et hôtelier (CIH) Bank. 

"Nos sponsors nous poussent à multiplier les événements et même à les gagner. Cette année, nous sommes ainsi en mesure de lancer la finale de Startup Maroc championship, un nouveau programme d'accélération de développement pour startup qui aura lieu les 23 et 24 octobre prochains à Casablanca. Son originalité est de permettre au gagnant de participer à tous les concours internationaux" raconte Naoufal Chama.  

sponsorisé par Google for entrepreneurs

Comment ça marche ? "Notre cahier des charges consiste à déployer à nos frais les concepts de nos partenaires sur le territoire. Il n'y a donc aucune forme de royalties. C'est en réalité un échange de bons procédés. En s'appuyant sur notre structure, nos partenaires étoffent leur réseau de par le monde. De notre côté, nous bénéficions des ressources de ce réseau en tirant profit des investisseurs et des mentors présents" explique Naoufal Chama.

Au niveau international, Startup Week-end est ainsi organisé dans pas moins de 726 villes dans le monde. En France, Startup Week end se déroule à Lille, Le Mans et Dijon. Dans les pays arabes, outre le Maroc, c'est en Tunisie à Mannouba et à Minia en Egypte que l'événement se déroule.

Malgré ces résultats encourageants, le Maroc n'en est encore qu'à ses débuts de développement de startups. Il lui manque notamment des Business Angels pour aller plus loin que ce qui se fait dans le pays par Maroc Numeric Fund, un fonds d'investissement public-privé, Intilak et Tatwir, impulsé par le Centre marocain de l'innovation ou encore le Réseau entreprendre Maroc.

Mais dans le monde marocain des startups, ce ne sont pas forcément les fonds qui manquent le plus. "Je pensais, il y a deux ans que le principal problème au développement des startups au Maroc était lié à la question financière qui reste certes importante mais pas si primordiale en définitive. Je me suis vite rendu compte, que rien n'est possible sans le développement du facteur humain," note Chama Naoufal.  

Il y a moins de 200 startups au Maroc

Au Maroc, cet aspect est directement lié à un système éducatif, souvent décrié. La partie est loin d'être gagnée pour notre interlocuteur. "Il faut savoir que les investisseurs ne financent qu'environ 2% des projets. Pour avoir une centaine de projets soutenus, il faut environ une densité de l'ordre de 2 000 startups. Or, au Maroc, il y en a moins de 200. Nous n'en sommes vraiment qu'au début du processus, mais je reste confiant quant à son développement" analyse Naoufal Chama.

Conscient de cette contrainte, Startup Maroc choisit de prendre son bâton de pèlerin et d'aller à la chasse aux détenteurs de capitaux vu qu'ils ont du mal à être présents au Maroc. "Faute d'avoir réussi à attirer des investisseurs étrangers au Maroc pour s'impliquer dans les startups marocaines, nous faisons participer celles-ci directement à des compétitions internationales hors du Maroc" conclut Chama Naoufal.

Cette année Startup Maroc a réussi à faire participer des startups marocaines à deux nouvelles compétitions internationales. La première, Startup Open est une compétition mondiale servant à identifier les 50 startups les plus prometteuses au monde. Le gagnant de cette compétition se voit offrir un voyage tous frais payés à Medellín, en Colombie pour tenter de lever des capitaux.

Clean Tech Open est la seconde compétition. Elle récompense les idées les plus innovantes en matière de technologie propre. La finale se tiendra à San Francisco au cours de Cleantech Forum mondial en novembre 2015.

Avec le lancement du très attendu plan Maroc Numeric 2020, le développement des nouvelles technologies autour de la 4G commercialisée récemment, en multipliant les initiatives, sans forcément arriver à attirer les investisseurs qui sillonnent la Silicon Valley, le Maroc se trouve sur la bonne voie d'une économie 2.0 digne de ce nom. 

Nasser Djama

Quelques lauréats marocains de concours

Ev.ma : Une application qui recense tous les événements culturels professionnels et sociaux du Maroc. A gagné en 2014, le premier prix MVP CUP' de 100 000 dirhams récompensant des startups innovantes qui ont déjà des premiers clients.

Safedemat : Cette startup spécialisée dans l'édition de solutions dans le domaine de la confiance numérique et la dématérialisation des procédures a gagné un prix de 100 000 dirhams à la Maroc Startup Cup, une manifestation qui aide les entrepreneurs à travers un processus de mentoring.

Screendy : C'est une plateforme qui sert à développer des applications mobiles natives online développée par la startup Media Mobility. Elle a remporté la finale internationale organisée par Get in the ring, un mouvement international qui aide les startups à valoriser leurs concepts auprès d'investisseurs internationaux.  

IBDA3 : Vainqueur du Morocco Future Agro Challenge 2014, un championnat dédié aux startups innovantes dans le secteur de l'agriculture et de l'agroalimentaire. IBDA3 a développé une plateforme de Big Data pour l'Agriculture au Maroc et en Afrique permettant la collecte de diverses  données comme la météo, la cartographie et le cours des prix.

Origami : Startup de design industriel, championne de Créative Business Cup Morocco 2014 une compétition internationale dédéiée aux entrepreneurs des industries créatives telles que le design, les arts graphiques, la musique, le cinéma, la télévision ou la radio.

 

Liste des compétitions internationales auxquelles participe Startup Maroc

MVP Cup' : Startups innovantes ayant des produits avec un minimum de clients

Maroc startup Cup : Accompagne les entrepreneurs pour les aider à construire un business model viable.

Get in the ring : valorise les startup retenues auprès d'investisseurs internationaux.

Future Agro Challenge : startups innovantes dans le secteur de l'agriculture et de l'agroalimentaire.

Creative Business Cup : Dédié aux entrepreneurs des industries dites créatives comme le design, la presse, la télévision, le cinéma ou encore la musique.

Startup Open : Finale pour désigner parmi 50 startups, celles qui sont les plus prometteuses

Clean Tech Open : dédié aux startup opérant dans le développement durable et l'environnement. 

 

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus