Marie-Sophie Pawlak, présidente de l'association Elles bougent*, directrice des relations extérieures de l'Estaca

Par  - Publié le | L'Usine Nouvelle n° 3074

Vous lancez le départ du rallye « Elles bougent », le 25 octobre. En quoi consiste-t-il ?

Il s'agit d'un rallye de l'écomobilité pour les étudiantes de toutes les écoles d'ingénieurs. Les participantes utiliseront plusieurs moyens de transports « verts » pour rallier Paris à Marseille en trois jours. Les quinze équipes de trois étudiantes seront départagées au moyen de questionnaires sur la technologie.

Quel message voulez-vous faire passer ?

Les étudiantes se dirigent peu vers l'automobile, l'aéronautique ou le ferroviaire, des secteurs très masculins. Notre objectif est de les faire changer d'avis. Nous attirons leur attention sur les avancées technologiques et sur

les questions environnementales, présentes dans ces métiers.

Pourquoi parler d'environnement ?

Nous avons essayé d'analyser les raisons pour lesquelles on peut être attiré par le secteur des transports. Pour les hommes, la passion l'emporte. Pour les femmes, nous nous sommes dit qu'elles seraient plus sensibles à l'environnement.

Imprimer
Afficher tous les magazines par année

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher
Recevez nos newsletters

Identifiez-vous