Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Manifestation des salariés d’Areva sur le site de Cadarache

, , ,

Publié le

Le report de la mise en route d’un réacteur d’essai met en péril 130 emplois locaux.

Manifestation des salariés d’Areva sur le site de Cadarache © D.R. - Areva

Aujourd’hui, devant le site de Cadarache, dans les Bouches-du-Rhône, c’est la divergence qui faisait débat. Outre celle qui existe entre les salariés d’Areva Technicatome et la direction, la divergence correspond avant tout à la phase de mise en fonctionnement du réacteur.

Une phase que le CEA vient de décaler de deux ans, repoussant ainsi la divergence du réacteur d’essai à mi-2016. En cause, la réalisation de ce réacteur d’essai est avancée à plus de 85% mais sa finalisation est à nouveau reportée.

C’est ce qui a poussé Areva à réduire les effectifs locaux et de mettre un terme aux contrats de sous-traitance. En effet, les syndicats expliquent que la filiale d’Areva n’a pas été payée en 2011 pour assurer la poursuite du projet. Il ne veut donc pas prendre le risque cette année de le prendre en charge sans garantie de financement du CEA.

"Ce que nous réclamons surtout, c'est le maintien des compétences sur le site et de la synergie entre conception et exploitation, qui sont indispensables au maintien des compétences dans la propulsion nucléaire. Le précédent réacteur avait été arrêté en 2005, depuis il n'y en a plus, et s'il faut attendre 2016, cela fera onze ans. La direction va essayer de repositionner des salariés au sein de la société", a précisé Jean-Louis Porcher, délégué syndical central de la CFE-CGC chez Areva Technicatome.

Réagir à cet article

Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle
Votre avis ?

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus