Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Made in France : Dans l'usine à meubles Meccano

, , , ,

Publié le

Les meubles en kit Meccano ne sont pas produits au Canada, où siège le nouveau propriétaire de la marque, mais à Comines, au pays du ruban.

Made in France : Dans l'usine à meubles Meccano
Les 56 pièces métalliques du kit Meccano meuble sont fabriquées dans l’usine DMR de tôlerie du groupe Fauchille à partir de feuilles d’acier fournit par ArcelorMittal.


Tout a commencé… avec un tendeur. Plutôt que de se contenter de fournir l’élastique à un fabricant, le groupe Fauchille, né il y a trente-deux ans par acquisitions successives de filatures de rubans vouées à la fermeture, décide de fabriquer lui-même les crochets. Et de fournir ainsi un produit fini, plutôt que de se satisfaire du rôle de sous-traitant. C’est ainsi que sont nés, il y a sept ans, les établissements de fil et tôlerie G.Martin à Comines (Nord), à la frontière belge. « C’est le plus moderne des 19 sites du groupe », lance Christophe Piquemal, le responsable du développement stratégique de la PME.

Ici, pas de mur de briques, comme partout dans la région, mais des bâtiments industriels classiques, en tôle. Ils abritent un parc de machines dernier cri, dont un équipement de découpe laser, avec une tour de chargement automatique. Montant de l’investissement : 900 000 euros. « Sans cette machine, la fabrication des pièces des meubles Meccano coûterait 50 % plus cher et nous n’aurions pas pu assurer la production made in France qui est l’une de nos motivations », justifie Christophe Piquemal, à l’origine du projet. Outre les pièces en acier des meubles en kit Meccano, l’usine produit des meubles en métal pour la publicité sur le lieu de vente (PLV) et des boucles de ceintures, des fixations de sangles, des tendeurs pour l’armée française. Les autres clients du groupe se nomment Renault, PSA, Decathlon ou Cartier. C’est d’ailleurs pour développer de nouvelles activités que Christophe Piquemal, un homme du Sud, spécialiste du cuir, a rejoint ce discret groupe familial du Nord. Sa première idée consistera à fabriquer des bornes de recharge électriques en métal plié. Cent cinquante exemplaires sont déjà installés dans la région.

10 000 kits écoulés

Mais Gérard Raymond Fauchille, le PDG du groupe, voulait un produit grand public. Sûrement inspiré par le succès du fabricant de meubles en tôle Fermob, Christophe Piquemal propose avec Vincent Boutillier, l’un de ses amis et fondateur du site Achatdesign.com, de fabriquer des meubles, mais en kit. Il part décrocher une licence Meccano auprès du canadien Spin Master, le nouveau propriétaire de la marque centenaire d’origine anglaise qui fut française pendant cinquante ans. Les premiers prototypes sont dessinés en interne, mais ils manquent de force. Christophe Piquemal sollicite alors deux jeunes designers. Cécile Makowski et Thomas Hourdain conçoivent les 56 premières pièces des tables, chaises, lampes et étagères Meccano fabriquées en France. ArcelorMitall fournit la tôle et les boulons en plastique sont produits par le site plasturgie du groupe Fauchille, également situé à Comines. Seule la peinture, signée DuPont de Nemours, est d’origine étrangère.

Convaincus par le projet, les deux designers acceptent d’être payés en royalties, comme tous les commerciaux du groupe nordiste. Ils ont sûrement raison. Lancée en juin et présentée sur le salon Maison et objet de septembre, la gamme de meubles en kit Meccano séduit. Outre le site Achatdesign.com, ils pourront être commandés dans cinquante boutiques à Londres. « Les meubles ont aussi rencontré un grand succès auprès des architectes », précise Christophe Piquemal. D’ailleurs, les 10 000 premiers kits sont quasiment écoulés. Et déjà, des coussins adaptés aux chaises Meccano sont prévus pour la fin de l’année. Sept pièces supplémentaires, traitées pour l’extérieur, seront ajoutées à la gamme pour monter soi-même banquettes et chaises longues de jardin. De nouvelles couleurs, en plus des neuf existantes, seront bientôt disponibles… De quoi faire sortir le groupe Fauchille de l’ombre.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus