Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Lockheed Martin et Tata s'allient pour fabriquer des F-16 en Inde

,

Publié le , mis à jour le 19/06/2017 À 16H15

Infos Reuters PARIS (Reuters) - L'américain Lockheed Martin a signé lundi un accord avec l'indien Tata Advanced Systems pour assembler des avions de chasse F-16 en Inde, où il prévoit de délocaliser une partie de sa production de Forth Worth, au Texas, dans l'espoir d'obtenir des contrats de l'armée de l'air indienne.

Lockheed Martin et Tata s'allient pour fabriquer des F-16 en Inde
L'américain Lockheed Martin a signé lundi un accord avec l'indien Tata Advanced Systems pour assembler des avions de chasse F-16 en Inde, où il prévoit de délocaliser une partie de sa production de Forth Worth, au Texas, dans l'espoir d'obtenir des contrats de l'armée de l'air indienne. /Photo d'archives/REUTERS/Kim Kyung-Hoon
© Kim Kyung Hoon

L'armée de l'air indienne doit remplacer des centaines d'avions pour renouveler sa flotte datant de l'époque soviétique. Le Premier ministre indien, Narendra Modi, a prévenu les constructeurs étrangers qu'ils devraient produire leurs avions en Inde avec un partenaire local pour développer la base industrielle du pays et réduire les importations. Cette exigence pourrait se heurter à celle de Donald Trump, qui demande aux entreprises américaines d'investir et de créer des emplois aux Etats-Unis plutôt qu'à l'étranger.

En annonçant leur accord au salon du Bourget, Lockheed et Tata ont déclaré que la délocalisation de production en Inde permettrait aussi de soutenir l'emploi aux Etats-Unis. "La production de F-16 en Inde soutient des milliers d'emplois chez Lockheed Martin et les fournisseurs du F-16 aux Etats-Unis, crée de nouveaux emplois industriels en Inde et place l'industrie indienne au centre du plus vaste écosystème au monde de fourniture d'avions de combat", écrivent les deux entreprises dans un communiqué conjoint.

L'autre constructeur en lice pour fournir des avions à l'armée de l'air indienne est le suédois Saab avec son chasseur Gripen. Il n'a pas encore présenté de partenaire indien.

Narendra Modi doit rencontrer pour la première fois le président américain Donald Trump le 26 juin à Washington. Les Etats-Unis figurent parmi les trois principaux fournisseurs d'armes de l'Inde avec la Russie et Israël.

L'Inde n'a pas encore officiellement lancé la procédure d'appel d'offres pour le renouvellement de sa flotte de chasseurs. Cet appel d'offres devrait porter sur une fourchette de 100 à 250 avions.

Pour Reuters, Mike Stone, avec la rédaction de Bangalore; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus