Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Lille, future capitale européenne du médicament ?

Astrid Gouzik , ,

Publié le

La ville du Nord a été désignée par la France comme candidate pour accueillir l’Agence européenne du médicament, actuellement basée à Londres.

Lille, future capitale européenne du médicament ? © CC

Elles étaient huit à se disputer le titre : Lens-Liévin, Lille, Lyon, Montpellier, Nice, Paris Sud-Villejuif, Strasbourg et Toulouse. C’est finalement la ville de Lille (Nord) qui sera la candidate de la France pour accueillir l’Agence européenne du médicament.
Actuellement basée à Londres (Angleterre), cet organisme est chargé de l’évaluation scientifique des demandes d’autorisation européennes de mise sur le marché des médicaments (procédure centralisée). Et dans la perspective du Brexit, l’Agence devra être relocalisée au sein d’un Etat membre de l’Union européenne.

Un Comité d’audition, co-présidé par Geneviève Fioraso, ancienne ministre et François Philizot, préfet, et composé de représentants des administrations centrales concernées (santé, économie et finances, affaires étrangères, Secrétariat général des affaires européennes et Commissariat général à l'égalité des territoires) a examiné les dossiers de candidature des huit villes. Après audition des candidats, le comité a présélectionné trois candidatures : Lille, Lyon et Paris-Sud-Villejuif. Puis le président de la République et le Premier ministre ont choisi de présenter la candidature de Lille.

"Les critères d’appréciation retenus étaient en particulier l’implantation (espace, équipement, coût), l’accueil des agents expatriés et de leur famille (établissements scolaires internationaux notamment), l’accessibilité (transports, présence d’un aéroport international, offre hôtelière) ainsi que l’attractivité de l’environnement socio-économique. Les mesures d’accompagnement proposées pour garantir un accueil de qualité des personnels et l’installation dans de bonnes conditions de l’agence ont également été prises en compte", indique le Premier ministre dans un communiqué.

La France mise sur la situation idéale de la Lille, au cœur de l’Europe, à seulement 40 minutes de Bruxelles et 1 heure de Paris, et sur sa position de pôle de recherche et d’innovation pour convaincre les Etats membres.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus