Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

LG en quête de changements stratégiques pour sortir de sa léthargie

Ridha Loukil , , ,

Publié le

En stagnation depuis 2013, le conglomérat coréen LG profite de son 70e anniversaire pour mettre à plat sa stratégie et redéfinir ses priorités. A programme : l’abandon d’activités, la consolidation de filiales, le rajeunissement du management et le développement des synergies internes. L’enjeu est de retrouver le chemin de la croissance.

LG en quête de changements stratégiques pour sortir de sa léthargie
Le Twin Tower, siège de LG à Séoul
© LG

C’est l’heure des remises en cause pour LG. Le conglomérat coréen profite de son 70e anniversaire cette année pour s’interroger sur ses priorités stratégiques. L’enjeu est clair : trouver les moyens de remettre le groupe sur le chemin d’une croissance durable.

Victime à son tour de la mondialisation

Avec 222 000 personnes, dont 137 000 en Corée du Sud, et un chiffre d’affaires de 150 trillions de Won en 2016, l’équivalent de 131 milliards de dollars, LG constitue le quatrième Chaebol coréen, derrière Samsung, Hyundai et SK. Il est présent à travers une quinzaine de sociétés dans la chimie, son métier d'origine, l'électronique, les télécoms et les services. Créé en 1947, il a jouie d’une croissance particulièrement rapide dans les années 2000 grâce notamment à son vaisseau-amiral LG Electronics, sa filiale en charge de l’électronique grand public, de l’électroménager, de la microinformatique, des mobiles et des équipements électroniques automobiles. Un développement qui s’est arrêté subitement en 2013.

Après avoir profité à plein de la mondialisation en inondant le monde entier de ses produits, LG est à son tour frappé par la montée de la concurrence chinoise, la commodotisation des matériels et la banalisation des technologies. Des bouleversements qui font qu’il ne progresse plus depuis 2013. En témoigne ses difficultés dans les mobiles où LG Electronics a terminé 2016 avec une perte d’exploitation de 1 milliard de dollars.

Appel du PDG à l'innovation et au changement

Dans son message lors de la fête du 70e anniversaire, Koo Bon-moo, 71 ans, qui dirige le conglomérat depuis 1995, a appelé le personnel à défendre la survie du groupe sur les 30 années à venir par un nouvel esprit d’innovation et de changement, rapporte le journal The Korea Herald. A l’ordre du jour, la remise à plat des activités avec l’abandon de celles jugées non stratégiques. C’est ainsi qu’il a cédé à SK ses 51% de parts dans LG Siltron, leur coentreprise spécialisée dans les substrats de silicium. Après la sortie en 1999 du fabricant de mémoires Hynix (devenu plus tard SK Hynix), il met avec cette opération définitivement fin à son aventure dans les semiconducteurs.

Cette redéfinition du périmètre d’activité s’accompagne par un effort de consolidation interne, comme le rapprochement entre LG Chem, la société en charge des batteries, et LG Science & Life, celle présente dans la pharmacie, ou l’intégration plus poussée de LG Innotek, spécialisée dans les composants et modules électroniques, avec leur principal utilisateur en interne, LG Electronics.

Remaniement à la tête du groupe

Sur le volet manageriel, l’heure est au rajeunissement de la direction. Koo Bon-joon, frère de 65 ans du président, a été promu numéro deux officiel du groupe il y a un an au poste de vice-président. Il vient de recevoir les pleins pouvoirs, laissant à son frère ainé, toujours numéro un officiel, un rôle honorifique de représentation. Avec la mission d’insuffler un vent nouveau dans la direction du conglomérat.

Enfin, l’heure est au développement des synergies entre les entités du groupe avec la mutualisation de l’effort de R&D sur les technologies du futur, comme l’intelligence artificielle. Le projet est de créer à l’horizon 2020  "LG Science Park", un complexe où onze filiales seront appelées à créer ensemble les technologies qui constitueront les locomotives futures du groupe. Il représente un investissement de 4 trillions de Wons, l'équivalent de 3,5 milliards de dollars.

Réagir à cet article

Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus