Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Les syndicats de Whirlpool Amiens obtiennent des garanties de Matignon pour le suivi de leur reprise éventuelle

, , , ,

Publié le , mis à jour le 14/04/2017 À 10H08

Infos Reuters Reçus par le Premier ministre, Bernard Cazeneuve, à Matignon ce jeudi 13 avril, le syndicats de Whirpool Amiens ont obtenu un calendrier clair. Une commission de suivi va être mise en place pour accompagner le dossier, au-delà des prochaines élections. Menacé de fermeture depuis le mois de janvier, le site attend des offres de reprise d'ici au 2 juin prochain.

Les syndicats de Whirlpool Amiens obtiennent des garanties de Matignon pour le suivi de leur reprise éventuelle © D.R.

La réunion aura abouti à des décisions concrètes. Les aspirants repreneurs du site Whirlpool d'Amiens (Somme) devront manifester leur intérêt d'ici le 26 mai et remettre une offre ferme d'ici le 2 juin, selon le calendrier présenté après une réunion entre des salariés et le gouvernement ce jeudi 13 avril. Le numéro un mondial de l'électroménager a annoncé en janvier dernier, la réorganisation de sa production de sèche-linge en Europe, avec un renforcement en Pologne et l'arrêt de la production à Amiens au 1er juin 2018.

Quinze repreneurs potentiels se sont manifestés, selon le gouvernement et les représentants des salariés, dont deux sont jugés particulièrement sérieux. "Lorsque les deux repreneurs sérieux nous ont été présentés en comité centrale d'entreprise, il a été dit que le pourcentage de chance de réalisation était de 30 % pour l'un et de 40 % pour l'autre, donc on n'a pas encore tué l'ours", a dit à des journalistes Cécile Delpiroux, déléguée CFE-CGC, à l'issue de la réunion à laquelle ont également participé des élus locaux et des représentants du sous-traitant Prima.

295 salariés menacés

Les services du Premier ministre ont quant à eux déclaré dans un communiqué qu'"il s'agit désormais de déterminer les solutions concrètes et durables qui garantiront le mieux l'accompagnement des 295 salariés du site, des 60 salariés du sous-traitant, et le maintien de l'emploi""Le gouvernement attend également de la direction de Whirpool des mesures d'accompagnement du plan de sauvegarde de l'emploi exemplaires, et se montrera d'une extrême vigilance sur le déroulement du dialogue social", poursuit le communiqué.

(Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus