Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les salariés de FDPA en grève à Ingrandes

, , ,

Publié le

Les ouvriers de Fonderie du Poitou Aluminium demandent à Renault, le principal client de l’usine, d’augmenter la prime de départ volontaire.

Les salariés de FDPA en grève à Ingrandes © D.R.

Alors que le site vient d’être repris par Saint Jean Industries, les salariés ont voté à 90% le mouvement de grève, vendredi 4 mai. Jugé responsable des difficultés que rencontre l’entreprise, les syndicats demandent à ce que la prime de départ passe de 13 000 euros brut à 50 000 par salarié. Ils espèrent ainsi éviter les licenciements secs.

Saint Jean Industries s’est engagé à reprendre 395 postes sur 455. Ainsi donner "une somme correcte limiterait les licenciements et donc 90% des suppressions de postes seraient des départs volontaires", a expliqué Géry Bégeault, représentant CGT.

"Renault est capable d'investir des millions d'euros à des milliers de kilomètres d'ici, alors qu'à 300 km de Paris, ils ne sont pas capables d'ajouter 1,4 million d'euros", s’est-il indigné. Une référence claire aux investissements annoncés par la marque au losange en Russie et au Maroc.

Dans le cadre du plan de reprise, Renault s’est engagé à commander un million de culasses en 2015. Le constructeur doit aussi assurer deux tiers des 20 millions d’euros d’investissements nécessaire sur le site.

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

 

 

Appels d'offres

Tous les appels d'offres
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus