Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les prouesses techniques d'un échafaudage

,

Publié le

Les prouesses techniques d'un échafaudage
La hauteur et la fragilité de l’édifice ont imposé des contraintes techniques fortes.

Un échafaudage sur mesure couvre une partie de la flèche en fonte de la cathédrale de Rouen (Seine-Maritime) qui culmine à 152 mètres. Conçu et posé par Tubesca-Comabi (Trévoux, Rhône) et Lanfry (Rouen), il sera hissé de 20 mètres en 20 mètres au fur et à mesure de l’avancement du chantier de restauration, qui durera six ans. Il est complété par deux éléments fixes : une plate-forme de stockage de matériaux, à 38 mètres, et une base de vie (vestiaires, réfectoire, sanitaires), perchée à 55 mètres dans une tour en pierre. Les contraintes du travail en hauteur, les éléments en excroissance très fragiles et la nécessité de faire des ancrages dans des joints de pierre pour stabiliser l’échafaudage ont rendu sa pose délicate. Le chantier financé par l’État (14 millions d’euros) vise à restaurer des décors néogothiques, à décaper l’actuelle peinture au plomb et à repeindre la fonte ainsi que la structure en acier qui la consolide. Le tout sans perturber les messes ni les visiteurs.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus