Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

LES OUTSIDERS DE LA CONSTRUCTION

Olivier James

Publié le

Enquête Le secteur du bâtiment voit apparaître des non-spécialistes qui proposent des solutions alternatives. Encore confidentielles, leurs innovations pourraient s'imposer...

Ils sont peu visibles. Mais les chimistes, pétrochimistes, papetiers, recycleurs et autres producteurs de matériaux naturels partagent la même volonté farouche de se développer dans la construction. Lancement du Grenelle de l'environnement en 2007, nouvelle réglementation thermique (RT 2012) généralisant la norme Bâtiment basse consommation (BBC), diagnostic de performance énergétique... Le contexte actuel génère de nombreuses opportunités. « Le secteur du bâtiment est en train de s'ouvrir, confirme Pierre Gadrat, directeur de l'activité chimie et matériaux au sein du cabinet de conseil Alcimed. C'est la création de valeur qui attire ces nouveaux acteurs. » Des outsiders qui vont être confrontés à un double défi. Il leur faudra d'abord réussir à émerger dans un secteur dominé par des poids lourds historiques. Et ils devront ensuite prouver le bien-fondé de leurs innovations, parfois dans des niches insoupçonnées, et faire accepter leurs surcoûts. Florilège de solutions qui pourraient bientôt se généraliser dans vos bureaux et votre maison...

UN CHIMISTE DANS LA SALLE DE BAIN

Total s'apprête à ouvrir une maison témoin qui sera sa vitrine pour le bâtiment. Elle devrait voir le jour en 2012. « Nous avons la volonté de passer de l'invisible au visible concernant nos applications dans la construction », assure Olivier Lebrun, directeur du marketing et du développement chez Bostik, filiale du géant pétrolier. Le groupe va se lancer, dès 2013, dans la production de polystyrène expansible ultra-performant incorporant notamment du graphite, du mica et du noir de carbone, afin de diminuer la conduction thermique du polystyrène traditionnel. Avec au final une augmentation de 20 % des capacités d'isolation. Le groupe s'attelle aussi à proposer des colles pour sols ne contenant pas de produits toxiques tels que les formaldéhydes, le toluène et le xylène. Dans la chimie, l'allemand BASF et l'américain DuPont font la course en tête au plan de la construction. Les deux industriels croient beaucoup aux matériaux à changement de phase (lire page 48). Leur panoplie de solutions ne cesse de s'élargir. La dernière innovation de BASF, issue de huit années de recherches, est un joint de carrelage antitache et autonettoyant. Il est composé de géopolymères, des polymères formés par polycondensation de silice et d'alumine. Le dioxyde de titane qu'il contient détruit les bactéries par photocatalyse...

LES PAPETIERS S'ATTAQUENT AU WI-FI

« Avec le Grenelle de l'environnement, il nous est apparu que des domaines du papier sur lesquels nous travaillions permettaient d'apporter des solutions dans la construction. » Gilles Lenon, le directeur général du Centre technique du papier (CTP), admet que la crise économique qui a frappé de plein fouet la papeterie a accéléré le mouvement de cette diversification. La construction offre en effet un débouché inattendu aux papetiers. Il y avait la ouate de cellulose, issue du papier recyclé et exploitée comme matériau d'isolation. Aujourd'hui, le secteur papetier se démène pour offrir de nouvelles solutions. Exemple frappant : le papier anti Wi-Fi mis au point par le CTP et la société Ahlstrom, implantée à Villard-Bonnot, près de Grenoble (Isère), où s'effectue le transfert industriel. Il s'agit d'un métapapier constitué de motifs géométriques imprimés avec une encre conductrice qui permet de filtrer les fréquences utilisées pour le Wi-Fi, tout en laissant passer celles de la radio et de la télévision. Les applications pourraient concerner les lieux publics (salles de spectacle, restaurants, etc.) et privés (chambres d'enfants...). Le CTP planche également sur l'incorporation dans des thermoplastiques de sous-produits papetiers issus des boues d'épuration. À la clé : des matériaux composites qui serviraient à la production d'armatures de fenêtres, de bardages et d'équipements pour piscines. Autre voie prometteuse : la production d'adhésifs et de colles exemptes de formaldéhydes grâce à l'emploi de tanins et de lignines provenant de la production de papier. « Si le papier de publication reste notre coeur de métier, nous ne nous interdisons pas de nous diversifier », assume Jean-Claude Pierrot, directeur stratégie et finances de Norske Skog Golbey, filiale du groupe papetier norvégien Norske Skogindustrier. Début 2013, l'industriel accueillera sur son site, situé près d'Épinal (Vosges), une unité de production de matériau d'isolation du groupe suisse Pavatex. Un investissement de 60 millions d'euros, générant 50 emplois, qui offrira un nouveau débouché aux fibres de bois de Norske Skog.

LES RECYCLEURS S'OUVRENT À L'ISOLATION

La société anglaise Knowaste, spécialisée dans le recyclage, propose une solution pour le moins originale : utiliser des couches jetables et d'autres produits d'hygiène intime pour en faire des matériaux de construction. Les plastiques contenus dans ces produits serviraient à la production de tubes ou de tuiles pour toiture. Cet exemple trouve un écho en France avec le Relais. Ce groupement d'entreprises, spécialiste de la collecte et du tri des vêtements, commercialise depuis 2007 un matériau d'isolation réalisé à partir de jeans usagés. Jusqu'à présent, il faisait appel à un sous-traitant pour défibrer et déferrailler les vêtements, puis incorporer des fibres polyester afin d'obtenir des panneaux et des rouleaux d'isolation. Début 2012, le réseau Relais ouvrira sa propre usine à Billy-Berclau (Pas-de-Calais), après avoir investi 3 millions d'euros. Celle-ci devrait produire 2 000 tonnes de panneaux isolants par an. « Nous avons beaucoup d'ambition dans ce domaine, s'enthousiasme Lucie Conté du Rétais, pour le Relais. Nous comptons aussi développer des isolants acoustiques et des éléments favorisant la végétalisation des murs et des toitures. »

Foamglass produit des matériaux d'isolation incombustibles à partir de pare-brise automobiles et de vitres de bâtiments recyclés. Une valorisation rendue possible grâce à la technologie brevetée de production de mousse de verre. « Depuis le Grenelle de l'environnement, les maîtres d'ouvrage s'intéressent de plus en plus à notre produit, témoigne Gilles Mugnier, responsable des ventes Île-de-France chez Foamglass. Notre production a été multipliée par deux en sept ans. »

LES PRODUITS NATURELS DROITS DANS LE MUR

Le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB), qui délivre les avis techniques sur les matériaux de construction, constate depuis peu une nette accélération des demandes d'évaluation des produits isolants biosourcés. Aujourd'hui, ceux-ci représentent 5 % du marché des isolants. Dans la construction, une ribambelle de sociétés ont vu le jour ces dernières années, qui mettent en oeuvre du chanvre, du lin, du liège ou bien encore de la paille, de l'argile, sans oublier le bois. « Nous sommes de plus en plus écoutés », estime Nicolas Delbarre-Caux, gérant de la société A2ME, spécialiste du négoce de matériaux naturels. La société a été approchée pour participer à la rénovation de 20 000 mètres carrés de bureaux à Tours (Indre-et-Loire).

Des sociétés telles que Chanvribloc, Easychanvre et Euralis produisent des blocs de chanvre, simples à exploiter sur les chantiers. « Ces matériaux possèdent des performances techniques équivalentes aux matériaux traditionnels », assure Marie Barthélémy, responsable du programme Végisole, lancé il y a deux ans par le Pôle agroalimentaire lorrain (Agria-Lorraine). Les industriels de cette filière doivent encore, plus que les autres, convaincre de l'efficacité de leurs produits liés au vivant.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus