Les offres pour l'usine de vélos Cycleurope restent à formaliser

Par  - Publié le
Site de Cycleurope à Machecoul
Site de Cycleurope à Machecoul
© Cycleurope

Intersport et l'allemand Mifa s'intéressent à l'usine, en redressement judiciaire, mais les salariés attendent des offres fermes.

L'usine Cycleurope de Machecoul (Loire-Atlantique) intéresse quatre repreneurs dont deux semblent "plus sérieux", selon la CGT. L'une des offres émane de l'enseigne de distribution Intersport et l'autre du fabricant de vélo allemand Mifa associé à deux anciens cadres de l’usine.

"Mais il s'agit de lettres d'intention et pas de dépôt de dossier", nuance Didier Garreau, représentant CGT. "C'est inquiétant car on ne sait pas s'ils auront la volonté et les moyens financiers d'aller jusqu'au bout. Et on n'a pas de plan B." Les repreneurs ont jusqu'au 30 décembre pour formaliser leur offre.

En attendant, l'usine continue à fonctionner et est en mesure d'assurer ses livraisons, indique le représentant du personnel. Il reste à résoudre la question du fonds de roulement. Cycleurope KA International a été placée en redressement judiciaire fin octobre par le tribunal de commerce de Troyes (Aube) avec une période d'observation de six mois. Cette filiale du groupe suédois Cycleurope, propriété du groupe familial Grimaldi Industri AB, gère l'usine de vélos de Machecoul, qui emploie 250 salariés.

Emmanuel Guimard

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher
Recevez nos newsletters

Identifiez-vous