Les étudiants en ingénierie, plus froids et moins sensibles

Par  - Publié le
Etudiants ingénieurs
© Raphaël Dautigny - L'Usine Nouvelle

Confrontés aux étudiants en médecine, les élèves en cycle d'ingénierie sont plus froids et moins sensibles que leurs camarades, selon une étude suédoise. En cause, le manque de travail en groupe.

Selon une étude menée par des chercheurs en psychologie suédois, les étudiants en ingénierie ont un degré d’empathie plus faible que celui des étudiants d’autres disciplines. L’équipe du docteur Charto, de l’université suédoise de Linköping, a étudié les résultats d’un questionnaire proposé à 365 élèves provenant de quatre programmes différents de médecine et 115 étudiants en ingénierie.

Les questions portaient sur le degré d’imagination et d’anxiété de l’élève, tout comme sa capacité à se mettre dans la peau d’une autre personne et à s’en soucier.

Tout en tenant compte du sexe des étudiants, les chercheurs ont constaté que les futurs ingénieurs sont moins sensibles et plus froids que leurs camarades en médecine.

Par ailleurs, les étudiants en ingénierie ont été divisés en deux groupes, informatique et physique appliquée. La différence est importante, les informaticiens, qui travaillent souvent en groupe, sont plus empathiques que les élèves en physique appliquée.

Elena Bizzotto

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher
Recevez nos newsletters

Identifiez-vous