Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Les DRH veulent un Grenelle des jours fériés

Christophe Bys ,

Publié le

L'association nationale des DRH rend public ces propositions pour améliorer la compétitivité des entreprises. Deux pistes sont privilégiées : améliorer le dialogue social et promouvoir la diversité. Pour cela, l'ANDRH souhaite revoir les jours fériés liés à une religion.

Les DRH veulent un Grenelle des jours fériés © mconnors - Flickr -C.C.

Pour ses assises qui se tiennent vrendredi 29 juin à Paris, l'association nationale des DRH (ANDRH) a retenu le thème la DRH et les enjeux de la compétitivité. Elles interviennent après un tour de France réalisé par l'association.

Deux axes sont privilégiés : le dialogue social, une condition indispensable de la "compétitivité durable" et la diversité car "le risque de nos organisations c'est l'uniformité de pensée et d'attitude", selon Jean-Christophe Sciberras, le président de l'ANDRH.

Ce programme général est décliné en propositions. Sur le premier point, le renforcement du dialogue social, l'ANDRH propose d'inciter les salariés à l'engagement syndical, de recourir au référendum en cas de blocage de la négociation collective, de réunir la multiplicité des instances de représentation du personnel en une instance unique de concertation et de négociation, de favoriser la relève syndicale et de modifier une culture managériale souvent fondée sur méfiance.

Au chapitre de la diversité, l'association préconise trois pistes. D'abord, ouvrir un débat sur les jours fériés. L'association préconise de ne garder que trois jours fériés "chrétiens" (Noël, le lundi de Pâques et la Toussaint). Les trois autres (jeudi de l'ascencion, lundi de Pentecôte et Assomption) pourraient être pris par les salariés à leur convenance ou remplacés par d'autres jours correspondant aux pratiques religieuses des uns et des autres. Ensuite de favoriser la diversité dans les process RH afin d'accroître les motivations de la compétitivité, et enfin de mettre en place des indicateurs pour mesures les minorités et non visibles.

L'ensemble de ces mesures seront présentés à Michel Sapin, le ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation Professionnel et du Dialogue Social, vendredi 29 juin. Sa réaction, une semaine avant la conférence sociale, est particulièrement attendue.

Brochure Propositions 2012

Réagir à cet article

Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus