Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les DRH craignent le choc psychologique de la retenue à la source

Cécile Maillard ,

Publié le

A partir de janvier 2018, le salaire net perçu pas les salariés sera amputé de leur impôt sur le revenu. Les DRH craignent des réactions de mécontentement, voire des revendications salariales.

Les DRH craignent le choc psychologique de la retenue à la source © Dave Dugdale - Flickr CC

Jusqu'à aujourd'hui c'est l'argument de la complexité que le mouvement patronal a avancé pour décrire ses réticences sur le prélèvement à la source. Les directeurs des ressources humaines voit la question sous un tout autre jour. C'est plutôt un problème humain qu'ils identifient. 

"Les salariés ont l’œil rivé sur le net qui figure au bas de leur feuille de paie. Or celui-ci va baisser… Il y aura forcément un effet psychologique fort, et les DRH seront en première ligne !" Benoît Serre, vice-président de l’Association nationale des DRH (ANDRH), perçoit une inquiétude chez ses adhérents au sujet de la retenue à la source, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2018.

S’ils craignent aussi les difficultés techniques que soulèvera sans aucun doute cette nouveauté, les DRH ont surtout peur des réactions hostiles des salariés. "S’il y a contestation des sommes prélevées, ils vont se tourner vers leur entreprise ! On va devenir l'interlocuteur de fait du salarié, au lieu du fisc ! Les DRH sont aussi préoccupés des difficultés que cela va soulever lors des négociations annuelles sur les salaires… " Peu de salariés raisonnent en revenu net d’impôt, tout comme ils oublient parfois d’ajouter à leur salaire net la participation de l’employeur à la complémentaire santé ou aux transports…

Cette hostilité ne devrait être que transitoire, le temps que les salariés intègrent ce changement de culture, se rassure Benoît Serre. Qui regrette surtout "le transfert, petit à petit, des responsabilités de l’Etat vers l’entreprise, un mouvement que l’on perçoit sur d'autres sujets".

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus