Les cours du caoutchouc se dégonflent

Par  - Publié le | L'Usine Nouvelle n° 3024

Le recul du brut et l'augmentation de la production de latex pèsent sur les prix.

Sur le Tokyo Commodity Exchange, le kilo de caoutchouc naturel livraison février 2007 est tombé à 203,1 yens (1,75 dollar) en fin de semaine dernière, son plus bas depuis le 16 décembre 2005. Les hausses de production de 9 % en Malaisie, 6 % au Vietnam et 3,9 % en Indonésie (trois des six pays qui représentent 90 % de la production mondiale), selon l'International Rubber Study Group, ont suscité les liquidations des investisseurs et fonds japonais. La production devrait atteindre 9,1 millions de tonnes (Mt) cette année, une hausse de 4,5 %. De même, la baisse des cours du pétrole profite au caoutchouc synthétique au détriment du naturel.

La Chine, premier consommateur mondial, avec 20 % de parts de marché, devrait importer cette année 1,5 Mt. Pour la seule période janvier-août, elle a, selon l'administration générale des douanes, importé 1,02 Mt, une hausse de 19,7 % par rapport à la même période de 2005. Dans le même temps, la production chinoise de pneus s'est établie à 280,38 millions d'unités (+16,1 %). Malgré cette hausse, les traders estiment que les prix pourraient bientôt tester un seuil de soutien de 200 yens.

Imprimer
Afficher tous les magazines par année

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher
Recevez nos newsletters

Identifiez-vous