Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les codeurs seront-ils les ouvriers du 21e siècle ?

Christophe Bys ,

Publié le

Vu sur le web C'est la question que pose le magazine californien Wired. Et si alors que l'ouvrier qualifié de demain était le codeur.

Les codeurs seront-ils les ouvriers du 21e siècle ? © Wild Code School

Il fallait oser, Wired, un des magazines phare de la Silicon Valley l'a fait. Dans son numéro de décembre 2016 (désormais accessible gratuitement en ligne) , il l'affirme : le nouveau col bleu est arrivé et c'est le codeur. 

Car on l'oublie souvent, mais l'ouvrier champion de la deuxième révolution industrielle était l'ouvrier qualifié, soit un salarié dépositaire de compétences techniques élevées. Tout comme le codeur qui maîtrise des langages informatiques mais ne définit par l'architecture complexe d'un algorithme. 

Revoir la formation des codeurs

A cette occasion, le magazine rappelle que la Californie qu'on imagine comme le paradis des codeurs n'emploie que 8 % des codeurs travaillant aux Etats-Unis. Ce qui montre à quel point la digitilisation de l'économie nord-américaine infuse tout le territoire. Et de citer l'exemple de Devon, un brave gars de Portland (Oregon) qui décrit son emploi de codeur comme un emploi stable et bien payé pour 40 heures de travail par semaine. Loin des tycoons de la Silicon Valley.  

Pour l'auteur de l'article, il est urgent de revenir sur terre et d'arrêter de croire que coder est un métier à haute valeur ajoutée qui rapporte, mais de prendre acte du fait qu'il est l'équivalent d'un poste d'ouvrier sur une chaine chez Chrysler. Conséquence de ce changement : plus besoin de former des codeurs à l'issue de longues études. Il est urgent d'apprendre le code dès le "college". 

Nouveau col bleu ne veut pas dire emploi mal payé. Les salariés du secteur IT gagnent en moyenne 81 000 euros, soit le double du salaire moyen, tous emplois confondus. Et ils devraient progresser de 12 % entre 2014 et 2024. 

 

Lire l'intégralité de l'article 

 

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus