Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Lego, le secret est dans l'usine

Publié le

Depuis le 24 octobre, n'importe qui peut fabriquer des Lego ! Le brevet de la brique en plastique la plus célèbre du monde, mise au point en 1949, est tombé dans le domaine public aux États-Unis. On pourrait s'imaginer que, du côté de Billund au Danemark, les dirigeants de l'entreprise fondée en 1932 s'affolent et mettent au point une stratégie. Il n'en est rien.

Lego, le secret est dans l'usine

Cet événement attendu ne leur a pas fait bouger un cil. Il faut dire que la firme, dont le nom est une contraction de l'expression danoise "leg godt" (jouer bien), a affiché l'an passé des résultats records : son chiffre d'affaires a doublé en cinq ans à 16 milliards d'euros et son résultat opérationnel a quintuplé à 5 milliards d'euros. On serait serein avec moins... Mais cette confiance en l'avenir n'est pas seulement due à ses performances exceptionnelles.

Pour protéger son marché, Lego peut aussi compter sur la qualité de son processus de production mis au point il y a 60 ans. L'entreprise, qui fut l'une des premières d'Europe à investir dans une machine pour mouler le plastique par injection en 1947, réussit à produire des briques avec un écart de moins de 0,002 mm par rapport aux standards définis par Ole Kirk Christiansen en 1949. Une marge d'erreur digne de l'industrie spatiale...

Pour produire 36 millions de pièces sans défaut par an, le troisième fabricant de jouets au monde a développé un plastique spécial, l'ABS, et mis en oeuvre une production à base de petits moules, à l'inverse de ses concurrents, comme le canadien Mega Bloks. Cette technologie serait tellement performante, qu'une fois usagés, les moules seraient coulés dans les murs des nouveaux bâtiments du groupe... Pour protéger ses secrets, c'est plus sûr qu'un brevet !

LEGO... The building blocks of fun!

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

29/10/2011 - 14h01 -

Avez-vous regardé un catalogue LEGO récent ? Si la réponse est non, jetez donc un coup d'œil ici par exemple : http://herorecon.lego.com/en-us/gallery/ J'ignore quels brevets couvrent les activités actuelles de LEGO (mais il est évident qu'ils paient des droits pour les gammes Harry Potter, Star Wars et Ferrari), mais quand on voit les modèles actuels, il est clair que leur stratégie ne dépend plus de la bonne vieille brique. Que n'importe qui puisse vendre ce que LEGO vendait il y a des dizaines d'années, ils s'en fichent.
Répondre au commentaire
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus