Le Trésor américain veut conserver sa participation dans GM

Par  - Publié le
GM
© DR

Le constructeur automobile américain aimerait pourtant pouvoir se débarrasser  de cet actionnaire encombrant.

Selon le Wall Street Journal, l’Etat américain est bien décidé à garder ses 26,5%  de participation dans General Motors. Et pour cause, en 2009, pour sauver le constructeur de la faillite, l’Etat débourse quelque 50 milliards de dollars. Or s’il vendait ses actions actuelles au prix de 24,14 dollars - sa cotation vendredi à la fermeture des marchés - il perdrait 15 milliards dans l'opération, analyse le quotidien.

Pourtant GM - surnommé ironiquement "Governement Motors" - rencontre quelques obstacles du fait de cette participation. Il se plaint notamment des difficultés qu'il rencontre pour recruter des talents en raison des salaires limités par la présence du Trésor dans son capital.

Le positionnement est stratégique pour Barack Obama, analyse le Wall Stret Journal. En effet, à moins de deux mois des élections, l’actuel président des Etats-Unis souffrirait de l’annonce de telles pertes.

Son rival républicain Mitt Romney a d'ores et déjà annoncé qu'il vendrait les actions du numéro un américain immédiatement en cas de victoire.

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Identifiez-vous