Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le robot de demain sera de... service

Publié le

Diaporama Le marché des « assistants » professionnels ou domestiques aura selon l’European robotics technology platform (Europ), le vent en poupe.

Le robot de demain sera de... service

L’étude « La vision de la robotique en 2020 et après » réalisée par les experts de 130 organisations européennes de robotique est optimiste. Sa conclusion : le marché de robots de service, professionnels et domestiques, sera le principal débouché demain. Bien sûr, le robot industriel n’est pas menacé d’extinction. Le manque de main d’œuvre obligera les entreprises industrielles à faire appel de plus en  plus à des robots. Selon les prévisions du cabinet McKinsey, il manquera en 2020 en Allemagne quelques 6 millions de travailleurs. Sans parler de la pression incessante sur les entreprises pour accroître leur productivité...

La croissance du marché des robots de service sera cependant exponentielle : selon les prévisions de spécialistes, ils passeront de 7 millions aujourd’hui à 18 millions en 2011. Une « population » repartie en deux catégories : les robots de service professionnels et ceux domestiques dont la constitution n’est pas toujours la même. Néanmoins certains composants, certains capteurs par exemple, sont communs. Ces nouveaux robots impliqueront sans doute d’autres scénarii d’application que ceux habituels et des solutions technologiques nouvelles seront nécessaires pour accomplir ces tâches en toute sécurité. Selon les auteurs de l’étude, des capteurs basés sur la sécurité physique verront le jour dès l’année prochaine, ainsi que les approches multi redondantes.

Tout comme la logique formelle, qui améliorera les dialogues homme-machine. Il faudra également, développer à moyen terme (vers 2015) pour la robotique coopérative, des systèmes de contrôle distribués et des systèmes de communication individuels entre les acteurs. La communication sera de plus en plus du type temps réel grâce aux transferts de technologies utilisées dans l’aéronautique ou l’électronique. Les nouveaux protocoles logiciels utiliseront les modèles ontologiques, logiques, géométriques ou probabilistes.
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus