Dossier

Concours de la Darpa : des robots super-héros au secours de l’humanité

Le robot d'EOS Innovation assure les rondes

Par  - Publié le | L'Usine Nouvelle n° 3314
Robot EOS Innovation

Temps d'intervention trop long, fausses alarmes, angles morts des caméras, turn-over important des agents de surveillance... La sécurité des entrepôts et des sites industriels a encore des lacunes. EOS Innovation, créé en 2010, propose une solution à ces problèmes avec son robot mobile e-Vigilante. Autonome, il se déplace à une vitesse comprise entre 8 et 10 km/h pour effectuer des rondes, détecter des anomalies et envoyer des alarmes par Wi-Fi à un centre de surveillance. L'opérateur distant peut alors consulter la vidéo transmise par le robot et piloter celui-ci "à la main" afin de réaliser une inspection plus approfondie. "Nous l'avons conçu à partir des besoins exprimés par des utilisateurs potentiels que nous avons consultés pendant plusieurs mois", indique David Lemaître, le président de l'entreprise. Les fonctions du robot ont été peaufinées sur un site pilote de Renault.

L'INNOVATION

L'intégration des capteurs avec un système de cartographie et de navigation, développée à l'École des mines de Paris, donne au robot rondier d'EOS Innovation une autonomie complète. L'e-Vigilante n'a aujourd'hui aucun équivalent en Europe sur le marché de la sécurité.

De nouveaux essais sont programmés chez Casino pour le second trimestre 2013. Équipé de caméras et de capteurs laser, e-Vigilante a été conçu comme une plate-forme modulaire : il peut être configuré pour répondre à des besoins spécifiques, par exemple en y ajoutant des capteurs d'humidité ou de gaz. EOS Innovation a assemblé le premier modèle, mais une collaboration est entamée avec un industriel français pour la production d'une présérie de 10 à 15 robots au second semestre 2013 et une production industrielle en 2014. "80% du marché de la sécurité est externalisé. Nos principaux clients seront des sociétés de surveillance", explique David Lemaître. Du coup, conformément aux habitudes du secteur, les robots seront proposés en location de longue durée (de 48 à 60 mois). Toutefois, une offre de vente destinée à des revendeurs est à l'étude.

Thierry Lucas

L'OPPORTUNITÉ

Le marché européen de la robotique de sécurité est évalué à 135 millions de dollars sur la période 2010-2013.

 

Imprimer
Afficher tous les magazines par année

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Identifiez-vous