Le recyclage à l'honneur

Par  - Publié le | L'Usine Nouvelle n° 3172

Réuni à l'occasion du salon Pollutec, le jury du prix Entreprises et Environnement, dont faisait partie « L'Usine Nouvelle », a décerné ses trophées 2009.

CATÉGORIE « ECOPRODUIT » : LAURÉAT

3S Concept lance la palette recyclable

Qu'est-ce qui est indispensable à la chaîne logistique et est considéré par certains comme la plus grande innovation du XXe siècle ? La palette en bois. Douze milliards de ces ustensiles indispensables transitent quotidiennement dans le monde. Rien qu'en France, cent millions de palettes neuves entrent sur le marché chaque année. Mais il s'agit surtout de caisses lourdes à manipuler, parfois dangereuses (clous, échardes...) et, surtout, en fin de rotation, d'un déchet parfois gravement pollué dont on ne sait que faire. Ce sont ainsi 232 000 caisses qui sont broyées chaque jour en France. La société 3S Concept, spécialisée dans l'innovation en développement durable, a décidé d'ôter cette écharde du doigt des industriels et espère bien mettre sur le marché l'innovation du XXIe siècle : « la palette en composite synthétique à hautes performances », comme la présente Marc Lanciaux, l'un des inventeurs du concept et cofondateur de l'entreprise. Réalisé dans un matériau issu de l'aéronautique, le produit a été éco-conçu. Pour prendre moins de place et faciliter la manutention, il se présente comme un kit emboîtable. Résultat : pas d'agrafe, pas de colle, pas de clous. Et il devient possible de mettre 8 000 palettes empilées par camion, contre à peine 600 en bois actuellement. Autre atout que ne démentiront pas ceux qui manipulent ces palettes : elles sont six fois plus légères, à peine 4 kg. Enfin, « le matériau est 100 % recyclable », assure Marc Lanciaux.

CATÉGORIE « ECOPRODUIT » : MENTION

Le mât d'Aubrilam retourne au bois

Démarche inverse de celle du lauréat de sa catégorie pour Aubrilam, qui ajoute du bois à son mât d'éclairage public Moshi. Pour une meilleure recyclabilité. Ce luminaire extérieur se compose d'un fût régulier de section carrée en bois lamellé collé, avec une finition lasure trois couches, et d'une embase à section carrée en acier galvanisé, avec thermolaquage polyester, permettant son ancrage au sol. Le bois ne nécessite plus de traitement préalable et est labellisé FSC, ce qui signifie qu'il provient de forêts certifiées. Pour un mât de 5 mètres, l'analyse du cycle de vie a montré que la fabrication émettait presque trois fois moins de CO2, demandait deux fois moins d'énergie et produisait cinq fois moins de déchets dangereux.

CATÉGORIE « MANAGEMENT » : LAURÉAT

Euro-Nat vise le sans-faute

Ce spécialiste ardéchois de la fabrication et du conditionnement de produits bio a décidé de limiter au maximum son impact environnemental et de privilégier le durable dans tous ses processus. Les premières actions ont permis de diminuer de moitié les déchets, de passer à 74 % de recyclage et de réaliser un tiers d'économie d'eau. Un plan d'action entamé en 2008 fixe de nouveaux objectifs, comme passer en trois ans de 20 à 50 % des besoins en énergie couverts par des énergies renouvelables. Autre mention dans la catégorie « management » : la société Botanic, qui s'est convertie à la jardinerie bio.

Imprimer
Afficher tous les magazines par année

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Identifiez-vous