Dossier

Le feuilleton du Rafale en Inde

Le Rafale enfin vendu en Inde

Par  - Publié le
Rafale équipe de missiles MBDA
© D.R.

Selon des sources gouvernementales, le groupe Dassault est parvenu à vendre 126 exemplaires de son appareil qui n’a pas rencontré de succès à l’étranger.

Le groupe français a remporté l’appel d’offres sur l’achat de 126 avions de combat en Inde, selon des sources gouvernementales. Une décision qui lui permet de gagner une manche face à l’Eurofighter du conglomérat de BAE-EADS-Finmeccanica.

Une lettre du ministère de la Défense indien aurait été envoyée directement au groupe Dassault pour l'informer de cette décision."Il est confirmé que Dassault a remporté le contrat. Etant donné qu'il n'y avait que deux groupes (en compétition) et c'est celui qui est le moins-disant", a déclaré une source sous couvert de l'anonymat. Eurofighter a fait savoir sa déception mais respecte la décision du gouvernement indien.

Encore en phase de négociations exclusives

Le secrétaire d'Etat au Commerce extérieur Pierre Lellouche confirme sur BFM radio que le groupe est "bien en phase de négociations exclusives, mais qu'il reste à finaliser l'accord". "C'est une belle nouvelle et la France a besoin de bonnes nouvelles en ce moment (...). C'est une bonne nouvelle pour notre industrie aérospatiale, pour notre industrie de défense, qui est parmi la toute meilleure du monde", assure le secrétaire d'Etat.

Le groupe Dassault s'est félicité de cette décision. Il souligne avec ses partenaires Thales et Safran qu'ils sont fiers de contribuer à la défense indienne depuis plus d'un demi-siècle. De son côté, le chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy, explique que "le Rafale a été sélectionné grâce à la compétitivité de son coût global sur la durée de vie de l'appareil". Il précise que "la négociation du contrat va s'engager très prochainement. Il inclura d'importants transferts de technologie garantis par l'Etat".

Près de 12 milliards de dollars

Le contrat porte sur 126 appareils de génération actuelle et est estimé à 12 milliards de dollars. Ce contrat stipule que l'Inde achètera directement 18 avions d'ici à 2012 tandis que les 108 autres seront construits en Inde. La décision officielle pourrait être annoncée après la clôture de l'année fiscale en cours, fin mars.

C’est la première fois que le groupe français arrive à vendre son appareil à l’étranger. En décembre, il a notamment échoué en Suisse. Au Brésil, la décision reste encore en suspens.

L'appel d'offres en Inde avait été lancé en 2007. C'est l'un des plus importants jamais lancés dans le pays et l'un des plus importants du secteur aéronautique. Les poids lourds américains du secteur, Boeing et Lockeed Martin, le suédois Saab Gripen et le russe MiG avaient été éliminés, laissant la voie à l'Eurofighter et au Rafale.

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

4 réactions

distrayed | 02/02/2012 - 15H46

"Ce contrat stipule que l'Inde achètera directement 18 avions d'ici à 2012 tandis que les 108 autres seront construits en Inde". Si je comprends bien, 8 rafales sur 10 seront fabriqués en Inde, soit des emplois délocalisés sur place et le don de notre savoir-faire en plus ? Les indiens vont-ils fabriquer d'ici 10 ans un avion copié du rafale 30% moins cher ? Est-ce vraiment une bonne affaire ? Le contrat de 12 milliards bénéficiera-t-il bien aux 7000 emplois français ?

Signaler un abus |  CITER

Stewi | 01/02/2012 - 09H19

Houla! Doucement avant de crier victoire!!! Le contrat n'est pas signé!

Il me semble qu'il y a eu les même début avec le Brésil. Mais finalement le contrat n'a pas abouti.

Signaler un abus |  CITER

sfaugier | 31/01/2012 - 13H47

C’était la première fois qu'un tel appel d'offre international était organisé, colossal par son ampleur, par le nombre et la qualité des 6 concurrents présents initialement, par le soin qu'ont mis les Indiens a examiner systématiquement tous les paramètres techniques et financiers. Ce résultat est une revanche éclatante pour Dassault qui doit affronter depuis 15 ans l’hostilité quasi générale des médias français a propos de ce programme. Bravo Dassault et vive la France !

Signaler un abus |  CITER

jerry | 31/01/2012 - 13H46

Je voudrais tout d'abord remercier les dirigeants Indiens qui, je pense, ont fait un bon choix.
Les avions Dassault ont été de tout temps parmi les meilleurs si pas les meilleurs. Leur éloge souvent cachée car la France n'est pas un grand pays par sa taille, mais par son savoir faire et son coeur.
L'inde a su garder son indépendance de choix et je leur en remercie.
J'invite tout ceux qui ne connaissent pas ce beau pays et son peuple merveilleux à aller à sa rencontre.
J'invite aussi tous nos industriels a avoir un oeil plus affiné vers ce pays souvent trop négligé de notre part mais muni d'une intelligence intellectuelle et de coeur sans pareil.

Signaler un abus |  CITER

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Identifiez-vous