Le propriétaire de Saab n'a plus de partenaire chinois

Par  - Publié le
Usine Saab
© D.R.

Swedish Automobile a dénoncé lundi les accords qui le liaient à deux industriels chinois.

La situation se complique encore un peu plus pour Saab. La direction de Swedish Automobile, propriétaire néerlandais du constructeur, a annoncé lundi que plusieurs accords financiers ont été annulés.

En juin, Saab avait signé un accord avec le distributeur automobile Pang Da et le constructeur Zhejiang Youngman Lotus Automobile pour 245 millions d'euros, contre un peu plus de la moitié du capital de l'entreprise.

Aujourd'hui, cinq mois après ces accords, Swedish Automobile affirme que les deux groupes chinois n'ont pas tenu parole. Youngman et Pang Da n'ont pas "confirmé leur engagement" pris en juin, ni une entente signée pour offrir un financement additionnel à Saab pendant sa période de réorganisation, précise Swedish Automobile.

Youngman et Pang Da ont apparemment changé de stratégie : ils ont offert d'acheter 100% de Swedish Automobile. Ce que le groupe a refusé. Saab n'est pas encore sauvé.

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

1 réaction

Joe | 24/10/2011 - 13H40

Mais pourquoi Renault ne rachète-t-il pas Saab ? En recherche de légitimité sur le secteur premium européen, Renault pourrait trouver avec Saab la marque qui lui manque !

Signaler un abus |  CITER

Effectuer une autre recherche

Rechercher
Recevez nos newsletters

Identifiez-vous