Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Le parfum, une rencontre au nez levé

Virginie Montmartin ,

Publié le

Comment sent-on une odeur ? Comment en crée-t-on de nouvelles ? Un parfumeur et un neuroscientifique nous mettent au parfum.  

Le parfum, une rencontre au nez levé
Près de 3000 nouveaux parfums sortent chaque année.
© Flickr CC ilonatermors

Près de 3000 nouveaux parfums voient le jour chaque année. Mais comment crée-t-on un parfum ? Marc-Antoine Corticchiato, créateur de la marque Parfum d’Empire et docteur en chimie, et Hirac Gurden, directeur de recherche en neurosciences au CNRS, se sont attaqués à cette épineuse question le temps d’une conférence durant la Semaine du Cerveau.  

"L’odeur est quelque chose de très personnel, qui dépend de son passé et de sa culture", explique Marc-Antoine Corticchiato. L’odorat c’est aussi un bien commun du vivant conservé au cours de l’évolution. Il nous permet de nous alerter d’un danger ou de ne pas nous empoisonner avec un aliment. Alors comment lier émotion, mémoire et sens commun ?

Définir une odeur

Selon Hirac Gurden, notre perception olfactive serait une valse à trois temps : "L’odeur arrive au fond de notre nez, au niveau de l’épithélium olfactif composé de cils. Ceux-ci sont reliés aux neurones olfactifs, présents dans le bulbe olfactif qui crée une carte d’identité de l’odeur sentie. Enfin, celle-ci arrive dans le système limbique, au niveau du cerveau, et fait appel à l’émotion et la mémoire".

Mais quand on doit définir l’odeur de l’échantillon tendu, on ne sait plus sur quel pied danser… vanille ? biscuit ? sucré ? épicé ?  Même si une odeur nous rappelle un évènement ou un aliment, "on a une grosse difficulté à décrire précisément une odeur", selon le parfumeur.

1+1 =1

Pour faire fonctionner cette danse, il faut donc une musique. Un accord de parfum plus exactement. "Lorsqu’on additionne plusieurs odeurs, ce n’est pas un peu de chaque odeur que l’on sent mais la création d’une nouvelle odeur", explique Marc-Antoine Corticchiato. Une capacité très utile selon Hirac Gurden "Quand on sent du café, par exemple, on sait ce que c’est, on ne dit pas  « je sens une odeur de fumée, une odeur boisée, une note plus amère… » Cela permet de reconnaître instantanément un danger quelconque". C’est par ces mélanges très étudiés d’accords qu’on crée de nouveaux parfums.

La beauté et la nouveauté de l’accord dépend en premier lieu des matières premières utilisées. Elles peuvent être soit naturelles, donc plus chères, soit synthétiques. Une marque de luxe utilisera plus souvent des matières premières naturelles qu’une autre marque et prendra aussi plus de risques sur les accords formés. Les parfumeurs étudient aussi la tenue dans le temps et sur la peau du nouveau parfum. Ensuite, place au marketing : "On doit raconter une histoire et donner un nom au parfum", explique Marc-Antoine Corticchiato.

12 000 tonnes de vanilline par an

Quelques odeurs sont pourtant récurrentes. Par exemple, la vanilline, la vanille synthétique, avec ces 12 000 tonnes produites chaque année, est l’arôme le plus utilisé dans le monde. Cette odeur est souvent vue comme réconfortante. A l’inverse, certaines odeurs sont tellement récurrentes qu’on en vient à les détester. Le but serait d’éduquer son nez pour percevoir davantage d’odeurs au quotidien.

Malgré tout, ces 3000 nouveaux parfums témoignent davantage d’un sauve-qui-peut selon le parfumeur : "Chacun se plaint de l’excès de nouveautés, de parfums, mais la première question que le client pose en magasin reste : Qu’est-ce que vous avez comme nouveauté ?"

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus