Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Le marché pharmaceutique français en récession dans un contexte de croissance

Astrid Gouzik ,

Publié le

Les Français ne sont plus les champions du monde de la consommation de médicaments. En 2016, le marché pharmaceutique tricolore était toujours en récession.

Le marché pharmaceutique français en récession dans un contexte de croissance © Michelle Tribe

Alors que le marché pharmaceutique mondial affichait une croissance dynamique de 7% en 2016 (1 085 milliards de dollars), la France faisait triste mine. Le marché français était en récession de 0,4% l’année dernière, selon une étude du cabinet QuintilesIMS présentée vendredi 19 mai. Mais les prévisions pour les cinq prochaines années sont un peu plus encourageantes puisque le marché devrait se stabiliser sur la période 2017-2021. "Nous n’attendons pas d’éléments de bouleversements très forts", a indiqué Quintiles. Même si le lancement de nouveaux produits devrait dynamiser sensiblement un marché ralenti par la baisse des prix des médicaments, lié à la compétition des génériques et la diminution du budget de la santé. "Afin de relancer la recherche et l’innovation thérapeutique au bénéfice direct des patients, il paraît aujourd’hui indispensable de recréer une coopération transparente entre les industriels du médicament et les autorités de santé", a commenté Claude Le Pen, professeur à l’Université de Paris Dauphine.

1400 milliards de dollars en 2020

Au niveau mondial, le marché pharmaceutique pourrait atteindre 1400 milliards de dollars en 2020 avec un taux de croissance moyen entre 4 et 7%. L’essentiel de la croissance d’ici là continuera d’être portée par les pays émergents. Le Brésil devrait d’ailleurs ravir à la France sa place de cinquième marché du monde. Et l’Inde devrait faire son entrée dans le top 10 en 2021, selon les prévisions de QuintilesIMS. Les Etats-Unis seront responsables de 54% de la croissance mondiale sur la période 2016-2021.

L’oncologie devrait rester l’aire thérapeutique la plus importante en s’offrant 12% de parts de marché en 2020. Les traitements contre le diabète et les maladies cardio-vasculaires devraient également booster le marché. En revanche, les hypolipidémiants et les médicaments anti-reflux sortiront du top 10 des aires thérapeutiques. Les médicaments en cours de développement ne seront pas suffisants pour compenser les pertes de brevet, commente QuintilesIMS. Les traitements contre la douleur et le HIV feront leur entrée dans le top 10 des aires thérapeutiques d’ici à 2020, en raison de besoins non couverts et d’un pipeline fourni en innovations.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus