Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Le lancement d'Ariane 5 arrêté dans les toutes dernières secondes

,

Publié le , mis à jour le 07/09/2017 À 11H38

Alors qu'Ariane 5 devait envoyer en orbite deux satellites mardi 5 septembre, le tir a été avorté lors des dernières secondes. La fusée et les deux satellites ont été sécurisés, précise Arianespace. Le tir est reporté de deux ou trois semaines. Le calendrier des lancements suivants ne devrait pas être impacté. 

Le lancement d'Ariane 5 arrêté dans les toutes dernières secondes
La fusée Ariane 5 n'a pas été en capacité de décoller mardi 5 septembre.
© Cnes

Tir avorté pour Ariane 5. Alors que la fusée développée par Arianespace devait mettre en orbite deux satellites mardi 5 septembre à partir de 23h56, le lancement a finalement été avorté dans les toutes dernières secondes. Correctement positionnée sur le pas de tir du centre spatial de Kourou, en Guyane, la fusée Ariane 5 n'a finalement pas décollé.

"Dans les dernières secondes le lancement VA239 d'Ariane 5 a été arrêté, alors que le moteur Vulcain venait d'être allumé, le processus contrôle a repéré une anomalie sur le lanceur interrompant le décompte final", déclare Arianespace dans un bref communiqué. C'est donc lors de la séquence synchronisée, qui est entièrement automatisée, que l'anomalie a été détectée.

Arianespace a communiqué le 6 septembre sur les résultats des analyses préliminaires effectuées par ses équipes. Le problème a pour origine une anomalie sur un équipement électrique d'un des deux étages à poudre détectée par le calculateur de bord. 

Invité la veille sur les ondes de Radio Classique, le président d'Arianespace avait apporté des premières explications. "Il arrive que dans les dernières opérations qui mènent au lancement, il y ait une difficulté ou une anomalie. A ce moment-là, on arrête. Cela arrive et ce qui arrive plus rarement c'est que cette difficulté surgisse au tout tout dernier moment (...). C'était le cas hier. Sept minutes avant le lancement, ce qu'on appelle la séquence synchronisée, commence. Les calculateurs vont faire les dernières vérifications qui vont permettre de faire les dernières opérations qui mènent au lancement. Et quatre secondes avant le lancement, les ordinateurs du lanceur vont prendre le contrôle. Et là dans les dernières secondes une anomalie a été détectée". 

Le dirigeant a également rappelé l'extrême discipline et rigueur de ses équipes techniques, qui expliquent qu'aujourd'hui Ariane 5 est le lanceur le plus fiable du marché avec 80 succès consécutifs : "Vous ne partez en vol que quand vous avez tout vérifié, tout revérifié, tout re-revérifié". 

 

La fusée Ariane 5 ainsi que les satellites Intelsat 37e et BSAT-4a ont été immédiatement sécurisés, assure Arianespace. Les données sont actuellement analysées afin de déterminer la cause de l'anomalie. La fusée, quant à elle, va être transférée au bâtiment d'assemblage final afin d'être reconditionnée pour un nouveau lancement.

Selon Arianespace, le prochain tir sera reprogrammé d'ici 2 ou 3 semaines. "La bonne nouvelle, c'est que nous n'avions pas de lancement prévu immédiatement. Cela n'aura pas d'effet domino sur les tirs suivants. Nous sommes sur le trait des lancements que nous devions faire cette année", a expliqué Stéphane Israël.

Léna Corot et Hassan Meddah

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus