Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Le japonais Hitachi ferme son usine française d’Ardon

, ,

Publié le

Le conglomérat Hitachi explique la fermeture du site d'Ardon (Loiret) par sa surcapacité. Cette usine de 169 salariés fabrique des baies informatiques.

Le japonais Hitachi ferme son usine française d’Ardon
Le japonais Hitachi ferme son usine française d’Ardon.
© Hitachi

Le ralentissement d'activité avait généré des craintes chez Hitachi à Ardon, près d'Orléans (Loiret). Le retour de vacances a été brutal. Le 30 août 2016, à l'issue d'un comité d'entreprise, les 169 salariés de cette usine de baies de stockage ont appris que l'usine fermerait d'ici au printemps 2017.

Par un communiqué publié le 31 août, la direction française du groupe japonais explique que "le marché des produits, logiciels et services liés au stockage de données connaît de profonds bouleversements (...). Hitachi doit accélérer sa transformation pour préserver sa compétitivité". Le chiffre d'affaires d'Hitachi France baissait régulièrement depuis 2013, après un point haut à 290 millions d'euros. Il était de 270 millions d'euros à la clôture du dernier exercice en mars 2016.

Ce coup de massue n'a pas créé de mouvement social. "Les représentants syndicaux ont pleinement confiance dans les dirigeants. Il y a beaucoup de respect de part et d'autre", souligne Josefa Dias, déléguée syndicale UNSA, qui s'apprête à négocier les conditions du plan de sauvegarde de l'emploi dès le 9 septembre.

Il reste des interrogations sur l'avenir du site d'au moins 15 000 mètres carrés, dans la banlieue sud d'Orléans, sur une zone d'activité insérée dans une forêt. "La direction a cherché des repreneurs", assure Josefa Dias. En vain pour l'instant.

Autre interrogation, l'avenir du nouveau data center mis en service début 2015 et pour lequel Hitachi avait investi 1 million d'euros. Plusieurs entreprises orléanaises ont recours à ce service de stockage, et aucune précision n'a été donnée sur son futur exploitant.

Stéphane Frachet

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus