Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Mot de passe oublié ?

L'Usine de la Santé

Analyser les enjeux de l’industrie pharmaceutique, avec des champions nationaux (Sanofi…) confrontés à la concurrence mondiale. Décrypter les réformes du système du médicament et les affaires qui peuvent secouer le secteur. Comprendre la mutation générée par l’arrivée des biotechs, medtechs (les fabricants de dispositifs médicaux) et des acteurs de la e-santé, Google en tête.
Mais aussi découvrir les pépites et tendances de la cosmétique, avec une filière française emmenée par le numéro un mondial L’Oréal. Vous apporter un éclairage différent, c’est l’ambition de L’Usine de la Santé.

med

Le film qui embarrasse la direction de Sanofi

, , ,

Publié le

Vidéo La direction juridique du groupe pharmaceutique français a empêché la diffusion d'un documentaire tourné lors d'un comité central d'entreprise houleux entre dirigeants et salariés de Sanofi.

Le film qui embarrasse la direction de Sanofi

Un face-à-face tendu entre le président de Sanofi, les dirigeants et les salariés lors d'un comité central d'entreprise. Le 19 décembre dernier, des salariés manifestant sur le site de Gentilly (Val-de-Marne) ont été invités à entrer dans une salle du site pour discuter avec la direction du groupe pharmaceutique.

De ces échanges, un film de 52 mn est ressorti, montrant selon les syndicats des images préjudiciables pour la direction de l'entreprise... qui a décidé d'employer des moyens juridiques pour empêcher sa diffusion.

Le 28 janvier, les syndicalistes du site Sanofi de Toulouse ont renoncé à diffuser leur documentaire au cinéma Utopia, situé à Tournefeuille, après avoir reçu (ainsi que la direction du cinéma) une lettre émanant de la direction juridique du groupe Sanofi.

"Sanofi se réserve la possibilité de prendre toute mesure et d'engager toute poursuite", précise la lettre, selon La Dépêche du Midi. Et de lister toute une série d'infractions susceptibles de poursuites (divulgation d'informations confidentielles, droit à l'image...).

Seules cinq minutes du film ont finalement été diffusées sur grand écran, et les visages des membres de la direction présents lors de la confrontation floutés. Interrogé par La Dépêche, Laurent Besson-Imbert (syndicat Sud-Chimie) dit envisager une diffusion intégrale du film, "après une étude juridique".

Vidéo contenant des scènes qui devaient figurer dans le reportage de 52 minutes (via Anti Sanofric, YouTube) :

 

Reportage de France 3 sur le sujet (28/01/2013):

Réagir à cet article

Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle
Votre avis ?

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus