Dossier

La Matinale de l'Industrie

Le directeur général d'Alcatel-Lucent va quitter son poste

Mis à jour le 07 février 2013, à 07h54 - Publié le
Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

  Alcatel-Lucent a annoncé le départ de son directeur général Ben Verwaayen en mai prochain, après avoir accusé une perte en 2012.

Alcatel-Lucent a confirmé, ce jeudi 7 février, les rumeurs qui couraient dans la presse depuis la veille. Le directeur général de l'équipementier télécoms français, Ben Verwaayen, va quitter son poste le 7 mai prochain à l'occasion de l'assemblée générale des actionnaires.

"Alcatel-Lucent annonce que son directeur général, Ben Verwaayen, a décidé de ne pas demander le renouvellement de son mandat d'administrateur du groupe lors de la prochaine assemblée générale et démissionnera de son poste de directeur général dès que la transition avec son successeur sera finalisée", selon un communiqué diffusé par la direction.

"Le conseil d'administration souhaite remercier Ben et étudiera en toute indépendance les candidatures internes et externes afin d'identifier son successeur. Pendant cette période, Ben restera à son poste de directeur général", a indiqué Philippe Camus, président du conseil d'administration d'Alcatel-Lucent, cité dans le communiqué.

Il a pris la direction de l'équipementier en 2008. Depuis le groupe a été confronté à de graves difficultés financières. Ben Verwaayen a d'ailleurs lancé un large plan de réduction d'effectifs.

Et les résultats, publiés dans le même temps, sont préoccupants. Pour l'ensemble de l'exercice, l'équipementier télécoms a dégagé un chiffre d'affaires de 14,446 milliards d'euros (-5,7%), contre 14,51 milliards d'euros attendu par les analystes. La perte nette s'élève à 1,374 milliard d'euros, bien supérieure aux estimations du consensus qui prévoyait une perte nette de 474,8 millions d'euros.

Pour le quatrième trimestre, le chiffre d'affaires s'est établi à 4,096 milliards d'euros, contre 4,12 milliards d'euros, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, le groupe étant pénalisé par le ralentissement des investissements effectués par les opérateurs téléphoniques.

Astrid Gouzik (avec Reuters)

Imprimer

Les articles liés :

Philippe Camus confirmé au poste de PDG d'Alcatel-Lucent
PARIS (Reuters) - Alcatel-Lucent, aujourd'hui sous le contrôle du finlandais Nokia, a modifié la composition de son conseil d'administration mais a confirmé Philippe Camus en tant que président-directeur général. Au terme de son […]

CGT, Radio France, Alcatel-Lucent, salissez, salissez, il en restera toujours quelque chose…
Les dirigeants du syndicat, de la radio publique et de l’équipementier télécoms ont fait face, chacun dans leur registre, à de fausses accusations. L’actualité réserve très souvent des télescopages qui en disent long […]

400 suppressions de postes chez Nokia France d’ici 2018
Nokia s’attaque à la réorganisation de ses installations françaises, en particulier celles héritées d’Alcatel-Lucent. Le finlandais compte réduire les effectifs de 400 postes d’ici 2018, supprimer tous les sièges en […]

Effectuer une autre recherche

Rechercher
Recevez nos newsletters

Identifiez-vous