Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Le Dijonnais Plasto change de nom et poursuit ses investissements

, ,

Publié le

À Chenôve, près de Dijon (Côte-d'Or), le fabricant d’adhésifs industriels et de patchs s’appelle dorénavant Adhex et réinjecte 3 millions d’euros dans ses équipements.

Le Dijonnais Plasto change de nom et poursuit ses investissements
Le Dijonnais Plasto devient Adhex et investit 3 millions d’euros dans ses équipements.
© Plasto

La société Plasto, implantée à Chenôve (Côte-d'Or) et spécialisée dans les adhésifs industriels, s’appelle depuis le 1er janvier 2015 Adhex Technologies. Un nom plus simple et plus cosmopolite, découlant de la reprise des activités du Suisse éponyme en 2009.

Ce changement de raison sociale résulte aussi de la prise de contrôle progressive de l’entreprise par Roland de la Brosse, après accord de concert avec Jacques Lepage, son ancien associé. Adhex emploie 500 salariés dans le monde. Son chiffre d'affaires global en 2014 s'élevait à 65 millions d’euros, en hausse de 10 %. L'entreprise réalise 50 % de son activité avec le marché de l’automobile pour répondre à des besoins acoustiques, d’étanchéité et d’anti-vibration.

Trois filiales à l’étranger

L’entreprise bourguignonne fournit aussi le secteur de la santé et l’industrie en général et depuis peu la construction. Le président d’Adhex dirige également les laboratoires Plasto Santé (5,5 millions d’euros de chiffre d’affaires attendu cette année), cédées par Fournier en 2007 et spécialisés dans les patchs médicaux.

Après avoir investi une vingtaine de millions d’euros, l’industriel va en consacrer trois autres cette année pour acquérir de nouvelles lignes d’impression numérique, des machines de coupe et améliorer l’automatisation des équipements existants. Adhex exploite trois filiales étrangères de production qui se situent en Espagne, en Slovaquie et au Brésil. Le fabricant qui vend 50 % de ses produits à l’international, réfléchit à l’opportunité de s’installer en Asie et aux États-Unis, où il a déjà des bureaux.

Didier Hugue

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus