Le bras manipulateurgagne en intelligence

Par  - Publié le | L'Usine Nouvelle n° 3385-3386
Le Cobomanip peut réaliser des scénarios complexes de production.
Le Cobomanip peut réaliser des scénarios complexes de production.

Du nouveau dans le domaine de la cobotique, ou robotique collaborative. Fabricant de bras manipulateurs (des dispositifs qui permettent à des opérateurs d’utiliser des outils sans en ressentir le poids), Sarrazin Technologies s’est associé au CEA List pour développer le Cobomanip. Un projet auquel se sont joints Airbus et Areva. « L’idée était d’ajouter des actionneurs à notre solution d’équilibrage de charges, et d’utiliser le principe du retour d’efforts pour guider l’opérateur », explique Sylvain André, le président de la PME de 30 salariés qui réalise un chiffre d’affaires de 4,5 millions d’euros. Sur l’écran du cobot, l’utilisateur pourra définir une zone à exclure ou une trajectoire à suivre. Il pourra même prévoir des scénarios complexes de production, comme par exemple un enchaînement de plusieurs serrages à des couples donnés. Avec à la clé des gains en précision, en rapidité d’exécution et en confort de travail.

Imprimer

Vous lisez un article de L'Usine Nouvelle n°3385-3386

Découvrir les articles de ce numéro Consulter les archives 2014 de L'Usine Nouvelle
Afficher tous les magazines par année

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher
Recevez nos newsletters

Identifiez-vous