Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

Le berrichon 3 C France livre des cuves sur mesure pour la pharma

, ,

Publié le

Made in France

Le berrichon 3 C France livre des cuves sur mesure pour la pharma
Son chiffre d’affaires a fait un bond de 22 % en 2016.
© 3 C France

Des cuves sur-mesure de Constructions chaudronnées du Centre (3 C France) ont été livrées récemment à l’usine de vaccins de GSK en Belgique. "Le process inclut de la fermentation et de la bioréaction avec un suivi permanent des souches vivantes. C’est une première mondiale à l’échelle du groupe GSK", explique Serge Kronenberg, dirigeant de cette PME d’une centaine de salariés.

L’année 2016 s’est terminée avec un bond de 22 % du chiffre d’affaires pour 3C France, à 11 millions d’euros, après un exercice 2015 à 9 millions. Ce chaudronnier inox, installé à La Chapelle d’Angillon, près de Bourges (Cher), bénéficie des investissements des labos pharmaceutiques dans de nouvelles infrastructures pour cultiver, stocker et produire leurs médicaments à base de cellules vivantes. Outre GSK, Sanofi-Pasteur et Fermentalg ont récemment eu recours au savoir-faire de l’industriel.

Autre relais de croissance pour 3 C France, le secteur de la beauté : les usines de L’Oréal, Guerlain, Givenchy ont fait appel à ses services sur-mesure. Parmi les chantiers en cours, Serge Kronenberg cite Dior et Sisheido.

L’activité de tôlerie fine inox semble donc repartir. Mais 3C France avait anticipé la montée en gamme, qui passe par un rôle d’ensemblier. "Nous avons continué d’investir et de recruter lorsque le marché a freiné. Notre salle de tests est améliorée en permanence. Aujourd’hui, les clients de la pharma et de la cosmétique viennent nous auditer, ce qui suppose un haut niveau d’exigence sur nos produits et nos procédures", détaille Serge Kronenberg, qui s’appuie sur une dizaine d’ingénieurs et une trentaine de techniciens pour la R & T, les méthodes, et le contrôle qualité. Soit 40 % de l’effectif consacré uniquement à la mise au point de ces cuves, autoclaves et autres mélangeurs.

Stéphane Frachet

Réagir à cet article

Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus