LDC affecté par la hausse du prix des matières premières

Par  - Publié le
Volaille
© DR

Le producteur français de volailles tire tout de même son épingle du jeu au deuxième trimestre de son exercice décalé avec une progression de 2% de son activité.

"Dans un contexte de forte hausse des matières premières, afin de préserver l'équilibre de la filière, deux premières hausses tarifaires ont été programmées pour le second semestre. Au regard des tensions persistantes sur le prix des céréales, une troisième revalorisation s'avère déjà nécessaire, a prévenu le groupe par communiqué le 4 octobre. LDC aborde la seconde partie de l'exercice avec prudence tout en réaffirmant sa capacité de résistance" notamment grâce à "une situation financière solide avec en particulier un excédent net de trésorerie positif".

Dans le détail, le groupe a enregistré un chiffre d’affaires en hausse de 2,2% à 670,2 millions d'euros entre début juin et fin août. Ses volumes de vente sont en hausse de 1,2%. A périmètre identique, la progression est de 2,3%, selon un communiqué publié jeudi.

Les activités françaises du groupe (Loué, Le Gaulois, Maître Coq) sont en hausse de 4,4% à 468,4 millions d'euros au 2e trimestre pour des volumes en hausse de 5,7%.

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Identifiez-vous