Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Lafarge Ciments fabriquera du combustible de substitution au Havre

, , , ,

Publié le

Investissement

Le cimentier français Lafarge Ciments va valoriser des déchets pour en faire du combustible de substitution dans sa cimenterie du Havre en Seine-Maritime (150 salariés).

Représentant un investissement de 10 millions d’euros, ce projet est porté et financé par la société Coderes, formée de Lafarge (51 %), Etares (40 %) et Ikos Environnement (9 %).

Basé à Gonfreville-l’Orcher, Etaresou Ecocentre de Traitement Actif de Résidus Solides est la société d’exploitation du centre de stockage havrais de déchets non dangereux.

De son côté, Ikos est spécialisée avec 130 salariés à Blangy-sur-Bresle (Seine-Maritime), dans le traitement des déchets industriels, agricoles et ménagers.

Le projet se traduit par la construction et l’équipement d’une plate-forme de préparation de déchets solides broyés sur un terrain jouxtant la cimenterie. Les déchets, jusqu’alors enfouis, des deux spécialistes du traitement des déchets deviendront des matières premières pour l’usine havraise du cimentier.

Cette plate-forme permettra la valorisation de 40 000 tonnes par an de déchets et de sous-produits industriels en substitution de combustibles fossiles, et diminuera de façon significative la consommation de gaz et de fioul de la cimenterie.


De notre correspondant en Normandie, Patrick Bottois


Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus