Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'usine Agro

Lactalis : le PDG Emmanuel Besnier en est l'actionnaire majoritaire

Publié le

C'est une grande première pour Lactalis. Le groupe laitier a dévoilé son organisation interne et le détail de ses comptes. L'entreprise familiale a dû sortir de son silence dans le cadre de son OPA sur Parmalat.

Lactalis : le PDG Emmanuel Besnier en est l'actionnaire majoritaire © Sipa

Lactalis, troisième groupe laitier mondial, est beaucoup moins opaque depuis ce week-end du 14 mai. Dans leur déclaration officielle d'OPA sur Parmalat, les dirigeants ont révélé de nombreuses informations sur leur société. N'étant pas cotée en bourse, Lactalis ne publie pas de rapports financiers détaillés, et l'organisation de la société restait donc jusqu'à maintenant pour le moins vague.

Grâce au document fourni par Lactalis (en italien)
, la structure du capital de l'entreprise familiale est désormais connue dans le détail. La famille Besnier possède 100% du capital, et le PDG, Emmanuel Besnier, est l'actionnaire majoritaire. Le schéma suivant, issu du document, montre en effet qu'il détient une légère majorité de la maison mère du groupe, BSA. Emmanuel Besnier est le petit fils du fondateur de Lactalis, André Besnier.

La structure du capital de Lactalis, propriété de la famille Besnier


Au chapitre des résultats financiers, ils sont globalement positifs. Le résultat brut d'exploitation (Ebitda) pour l'année 2010 est de 994 millions d'euros, le bénéfice net de 308 millions. Le chiffre d'affaire du groupe est en progression de 11% sur un an, à 10,4 milliards d'euros pour l'exercice 2010. Ce volume d'affaires a été quasiment multiplié par deux depuis 2005.

L'endettement du groupe est élevé : 4,3 milliards d'euros après le rachat de 29% de Parmalat. Lactalis a réalisé de nombreuses aquisitions ces dernières années, le poids de la dette commence à peser.

Si 100% des actionnaires de Parmalat accepte de vendre ses actions, l'endettement de Lactalis monterait à 7,7 milliards d'euros. Ce cas de figure est envisagé, et cette dette supplémentaire serait financée par un emprunt déjà négocié avec un groupe de banques.

Une fois l'acquisition actée, le groupe devra restructurer sa dette. Selon les Echos, Lactalis devrait alors consacrer entre 30 et 50% de ses cash-flows à les rembourser.

Le document fourni par Lactalis révèle également quelques informations nouvelles sur les ventes du groupe. Son chiffre d'affaires provient à 46% des fromages, 17% du lait, 14% des produits frais 11% de beurre et crèmes et 12% d'autres produits. Si le nom Lactalis n'apparaît pas directement sur les étals des supermarchés, l'entreprise est présente sur le marché avec des produits comme le camembert Président, le lait Lactel ou encore la mozarella Galbani.

Répartition des ventes de Lactalis par type de produits

Géographiquement, le premier marché de Lactalis reste la France avec 39% des ventes. L'Italie vient ensuite avec 13% (Lactalis y contrôle 26% du marché) puis vient le reste de l'Europe (33% au total), 8% dans les Amériques, l'Afrique et le Moyen Orient avec 5%, l'Asie et Océanie 2%. Avec une présence dans 150 pays, Lactalis est le troisième groupe laitier mondial.

Répartition des ventes de Lactalis par zone géographique

Les nouvelles informations permettent de mieux comprendre la stratégie de la famille Besnier. Le journal Les Echos a notamment relevé des éléments qui indiquent que Lactalis a commencé son offensive sur Parmalat dès 2008. Les premières actions du groupe italien ont alors été achetées entre 1,2 et 1,5 euro, de manière à préparer l'offensive finale de février dernier.

Réagir à cet article

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus