Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

"La techno qui me fascine ? La roue active de Michelin"

,

Publié le

Entretien Michel Rollier, patron de Michelin jusqu'en mai prochain, répond au "Questionnaire de Proust" de L'Usine Nouvelle.

La techno qui me fascine ? La roue active de Michelin © D.R.

L'Usine Nouvelle - Votre dernière visite d'usine ?
Michel Rollier - La semaine passée, dans notre usine d'Olsztyn, en Pologne. On y fabrique des pneus de tourisme, de poids lourds et agricoles.

Votre premier geste, le matin, en arrivant au bureau ?
Jeter un coup d'oeil sur le Puy-de-Dôme, notre Mont Fuji...

Dans votre journée de travail, la tâche la plus agréable ?
Rencontrer les équipes car elles sont très différentes et les sujets sont variés.

Votre concurrent le plus estimable ?
Ils sont tous estimables : ce sont des concurrents.

Votre qualité numéro un ?
Il faut demander cela à Jean-Dominique Senard, qui prendra ma succession en mai !

Celle que vous recherchez chez les autres ?
Le sens du devoir.

Votre pire cauchemar professionnel ?
Un cauchemar autant professionnel que personnel, lorsque nous avons perdu Édouard Michelin, en 2006.

Votre meilleur souvenir ?
En octobre 2010, la réunion de 3 000 cadres venus de tous les pays : un sentiment d'unité et de force émanait de cette assemblée.

La technologie qui vous fascine ?
La roue active développée par les équipes de Michelin.

Celle que vous détestez ?
Je ne déteste pas, mais je maîtrise mal les outils informatiques et cela me contrarie.

L'autre métier que vous auriez aimé exercer ?
J'aurais aimé être musicien. Malheureusement je n'avais aucun don !

Un inventeur, un patron ou un scientifique pour illustrer un nouveau billet de banque ?
André et Édouard Michelin.

Le dernier livre que vous avez lu ?
Je viens de relire « Mémoires d'outre-tombe » de Chateaubriand.

La qualité que vous préférez chez un homme ou chez une femme ?
Le courage éclairé. Être courageux ne suffit pas, il faut que cela s'accompagne de lucidité.

Pour votre pot de départ, la phrase que vous aimeriez entendre ?
Nous allons poursuivre le travail engagé, Michelin continuera sa conquête.

Réagir à cet article

 

 

Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus