La start-up bretonne Le Fabshop va distribuer Makerbot en France

Par  - Publié le
Makerbot Replicator 2

Le pionnier de l’impression 3D pour tous a tourné le dos au mode open source. Il met en place un réseau de distribution et a choisi Le Fabshop pour assurer la diffusion de ses produits en France.

Le fabricant d’imprimantes 3D économiques Makerbot lance son nouveau modèle, la Replicator 2, avec un nouveau mode de distribution. Depuis sa création en 2009, Makerbot proposait ses imprimantes en kit en open source. Grâce aux plans fournis, les utilisateurs pouvaient améliorer la machine et en faire profiter la communauté. Le succès de ces imprimantes 3D à prix cassés et l’arrivée de prestigieux investisseurs au sein de la société créée par un ancien hacker ont récemment provoqué l’abandon du mode open source. La Replicator 2, vendue 1 900 euros en France, concrétise le revirement de la société. A New York, Makerbot a ouvert le 20 novembre son propre magasin. En France, elle vient de confier sa distribution à la jeune société Le Fabshop, créée en janvier 2012 par Bertier Luyt, un concepteur de décors de théâtre installé à La Gouesnière près de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine).

Le Fabshop assure la vente de la Replicator 2 et va également mettre en place une offre de services, avec la réalisation à la demande de maquettes, pour le grand public comme pour les professionnels. Pour Bertier Luyt, "la réalisation de maquettes à faible coût sur une Replicator réduit d’autant le nombre de maquettes à réaliser sur une machine utilisant d’autres technologies de fabrication additive plus performantes mais beaucoup plus coûteuses. Makerbot ne vient pas en concurrence mais en complément." Le dirigeant n’exclut d’ailleurs pas d’acquérir des machines de fabrication additive pour pouvoir proposer la réalisation de pièces fonctionnelles.

Quant à la Replicator 2, elle offre logiquement des performances supérieures à la première du nom. Plus rapide, elle est capable de réaliser des objets jusqu’à une taille de 280 x 150 x 150 millimètres avec une précision de 100 microns. La nouvelle version de son pilote Makerware offre une vitesse de calcul des tranches d’impression supérieure et permet la fabrication de plusieurs (petits) objets simultanément.

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Identifiez-vous