Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

La région vole au secours des Ateliers de construction du Centre

, ,

Publié le

Les Ateliers de constructions du Centre (ACC), entreprise clermontoise spécialisée dans la rénovation de matériels ferroviaires qui connait de graves difficultés depuis 2015, se sont vus confier un premier contrat par la région Auvergne-Rhône-Alpes.

La région vole au secours des Ateliers de construction du Centre © ecstaticist - Flickr - C.C.

Les Ateliers de constructions du Centre (ACC) verraient-ils enfin la lumière au bout du tunnel ? Laurent Wauquiez, président (LR) de la région Auvergne-Rhône-Alpes est venu, lundi 17 octobre, à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), annoncer une commande qui pourrait amorcer de futurs contrats. L’entreprise clermontoise de maintenance ferroviaire, qui traverse une période difficile, s’est vue confier la restauration d’une rame de TER par la région Auvergne-Rhône-Alpes. Pour l’instant, il s’agit d’un montant de 400 000 euros, mais cette commande pourrait déboucher sur un contrat beaucoup plus significatif. "Derrière cette rame, il y a un chantier de 20 millions d’euros", leur a lancé le président Wauquiez.

Une bouffée d’oxygène pour ACC

Ce chantier pourrait servir de prototype et amener aux ACC de futures commandes, notamment un marché de 16 rames TER qui doivent être rénovées en 2017. "Si vous êtes bons, en mars, on aura l’enchaînement de commande de 20 millions d’euros !", promet l’homme à la parka rouge. Pour les 288 salariés, c’est une bouffée d’oxygène car l’entreprise est dans le rouge depuis 2015 avec une trésorerie en berne et des commandes à l’arrêt. Cette première rame va occuper les ACC jusqu'en mars 2017. "Il y a une grosse motivation des salariés parce que l’angoisse est importante. Tout le monde a envie de sauver cette entreprise", analyse Jean-Marc Couderc, président du directoire.

En revanche, les commandes en provenance de la SNCF restent encore au point mort. Un important chantier dont le montant est estimé à 45 millions d’euros, n’a pas encore été attribué. Les ACC se sont portés candidats pour remettre à neuf 130 rames de 5 voitures circulant sur les lignes 5 et 7 du métro parisien. La réponse est attendue pour l’été 2017.

Geneviève Colonna d’Istria

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus