Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La prise de notes sans prise de tête

,

Publié le

Pour noter vos réflexions, brainstormer, vous faire un mémo de présentation orale, oubliez ce que vous avez appris à l’école et essayez le "mind mapping".

La prise de notes sans prise de tête

Des pages entières de prise de notes, des kilomètres de PowerPoint, des cahiers recouverts de pattes de mouche dont vous ne savez que faire… Cela vous rappelle quelque chose C’était en tout cas le quotidien de Jérôme Lefèvre, le patron de la PME Infotrafic, avant qu’il ne découvre, il y a trois ans, le "mind mapping", ou carte heuristique (du grec "eurisko", "trouver"). Devenu un adepte de cet outil, il lance : "J’écris toujours aussi mal, mais cela ne me gêne plus parce que c’est bien organisé et synthétique." C’est un psychologue anglais, Tony Buzan, qui a formalisé le mind mapping dans les années 1970. Aujourd’hui, la méthode se diffuse auprès des managers dans des groupes industriels comme Airbus, Orange, Safran, Sanofi… Mais comment l’utiliser et à quelles fins "La carte est un principe de gestion de l’information qui a de multiples applications concrètes : la prise de notes, les supports de prises de parole en public, le brainstorming, l’organisation d’un projet…", explique Frédéric Le Bihan, formateur et fondateur de l’École française de l’heuristique.

J’écris toujours aussi mal, mais cela ne me gêne plus parce que c’est bien organisé et synthétique.

Jérôme Lefèvre, PDG d’Infotrafic

Un outil d’aide à la décision

Jérôme Lefèvre utilise quasi systématiquement le mind mapping pour prendre des notes en rendez-vous ou en réunion. Un usage judicieux, car il conduit à un vrai changement de paradigme. Dans une prise de notes classique, on recherche l’exhaustivité et la vitesse, une course perdue d’avance. En revanche, avec une carte, on va naturellement chercher à organiser les données en créant des liens logiques et pertinents entre elles. "La personne gagne en sens critique, de passive, elle devient active. En restructurant à sa manière l’information qui lui est livrée, elle gagne en autonomie", décrypte Frédéric Le Bihan. Une attitude que confirme Jérôme Lefèvre, estimant qu’il va ainsi à l’essentiel et qu’il garde une trace claire et concise de chaque entretien, d’autant qu’il inscrit tout sur des pages de carnet A5.

La carte, dotée d’un centre et d’une périphérie, permet également de centrer la réflexion ou le propos autour d’un objectif. "C’est un outil d’aide à la décision", souligne Frédéric Le Bihan. Une des vertus repérées par Brice Collier, le président de la PME de plasturgie Plastiques 2005, qui s’appuie sur cet outil "pour des comptes rendus, mais aussi pour préparer des réunions en posant des choix autour de différentes options".

Libérer la prise de parole en public

La carte est un outil personnel, mais peut se décliner en mode collectif. Chez les consultants et certains managers, elle devient le support principal lors de séances de brainstorming. Le fait de noter, sur des branches et des ramifications, les propositions des participants permet de donner toute la mesure de la créativité de chacun. Cela temporise le rôle des leaders naturels qui orientent habituellement le groupe dans une seule direction, poursuivie au fil des pages de paperboards. Les plus timides peuvent initier un nouvel axe de réflexion, même s’ils ne sont pas les premiers à prendre la parole. Cependant, l’usage collectif de la carte a ses limites. Elle n’est pas le meilleur outil de présentation a posteriori. "Comme les schémas mentaux sont propres à chacun, certains mots ne résonnent pas de la même façon chez tous. Il est difficile pour mes collaborateurs de raccrocher s’ils ont été absents de la réunion. Il faut vivre ensemble l’ambiance et l’enchaînement des idées", explique Brice Collier.

En revanche, la carte est un excellent outil de mémorisation. Selon Frédéric Le Bihan, "le dessin et les mots clés libèrent les prises de parole en public en permettant de surmonter l’angoisse du trou de mémoire". Le mind mapping est souple, car il fonctionne aussi bien en version papier-crayon qu’avec des logiciels un peu plus élaborés [lire l’encadré ci-dessous]. Reste, pour certains esprits sérieux, à surmonter la peur du regard des autres sur leurs étranges petits dessins. À quoi Jérôme Lefèvre répond : "Au contraire, cela suscite immanquablement la sympathie et la curiosité." Récemment, lors d’un rendez-vous commercial, il a croisé une dame que ses griffonnages ont intriguée. "Je lui ai promis une formation personnalisée si elle signait le contrat !" La carte, ultime outil d’aide à la vente… 

Un panorama de logiciels

  • Mindmanager Le plus courant dans les entreprises. Il dispose d’une version d’essai gratuite.
  • Xmind Ce logiciel fonctionne sur toutes les plates-formes (Mac, PC, Linux). Stable et simple.
  • Freemind D’origine coréenne, moins amusant car plus universitaire, ce logiciel est gratuit.
  • Mindmeister et mindomo Outils en ligne très collaboratifs, qui permettent de construire des cartes à plusieurs en temps réel ou asynchrone.

COMMENT ORGANISER VOS IDÉES

Cette carte heuristique a été réalisée par Jérôme Lefèvre, le vice-président du CJD, en support d’une intervention publique sur le thème de la santé du dirigeant.

  • Le cœur Situé au centre de la carte, il représente le sujet ou l’objectif principal. Et donne l’impulsion. Il peut lancer le processus créatif de l’argumentation.
  • Les branches Elles indiquent les chemins à suivre. Il faut veiller à garder une visibilité en limitant leur nombre. On peut les distinguer par une couleur différente pour faciliter la lecture.
  • Les picto On peut les alterner avec les mots pour synthétiser une idée. Leur impact renforce le pouvoir de mémorisation et d’association.
  • Les mots clés Un seul par branche ou par rameau, car il faut exprimer une idée à la fois. À écrire lisiblement pour une lecture immédiate.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus