Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'usine Agro

La Normandise investit 22 millions d’euros à Vire

, , , ,

Publié le

La Normandise, spécialiste des portions-repas pour chats et chiens de petite taille installé à Vire (Calvados), construit un nouveau bâtiment sur son site de production et accroît ses capacités de stockage. Soit un investissement total de 22 millions d’euros.

La Normandise investit 22 millions d’euros à Vire © C. Houbart

Le spécialiste des portions-repas pour chats et chiens de moins de 10 kg ne connait pas la crise. Installée à Vire (Calvados), la Normandise va investir quelque 22 millions d’euros dans une extension de capacité de production et de stockage. "Sur le site de notre usine, nous investissons 10 millions d’euros dans un nouveau bâtiment de 9 000 m² sur deux étages et 6 millions d'euros dans des équipements de froid et de climatisation, a expliqué à l’Usine Nouvelle Christian Duquesne, co-fondateur de l’entreprise avec son épouse. En parallèle, nous investissons 6 millions d’euros sur notre site de stockage de produits finis situé à trois kilomètres. Nous doublons la partie expédition avec 6 000 m² supplémentaires, soit un stockage de 10 000 palettes supplémentaires." Christian Duquesne précise que la stratégie de la Normandise est de "rapatrier certains stockages situés chez les transporteurs afin de mieux maitriser les expéditions à la grande distribution".

Numéro 1 en France sur son marché et numéro 2 à l’échelle européenne, la Normandise prévoit de doubler d’ici trois ans ses volumes de production qui passeraient de 500 millions de pochons par an à un milliard. Le chat reste le premier "client" de l’entreprise avec 70 % de son activité.

Les recrutements suivent la croissance de l’entreprise, explique Christian Duquesne. "Nous prévoyons de recruter une centaine de personnes entre 2017 et 2018. Ce sont des personnes que nous devons former car notre activité est assez spécifique."

Le créneau de la portion individuelle

L’export qui représente 55 % de l’activité est un carburant important pour cette entreprise partie de zéro et devenue l’une des grandes success-stories normandes. Après l’Italie, l’Espagne, le Portugal et la Grande-Bretagne, la Normandie s’est mise à exporter de plus en plus hors de l’Union Européenne, et notamment en Turquie et en Iran.

La croissance de l’entreprise repose notamment sur le principe de la portion-repas (pochon en PVC et barquette en aluminium). Catherine et Christian Duquesne avaient créé la Normandise, en 1992 sur la foi d’une étude de marché qui concluait aux perspectives d’avenir de la ration individuelle pour chats et chiens de petite taille. Parallèlement, ils avaient aussi eu l’intuition de l’importance de l’achat en grande distribution pour les propriétaires d’animaux domestiques. Dès la première "ration" fabriquée dans la cocotte-minute familiale, le couple s’était attelé à conclure des partenariats avec la grande distribution et s’était mis à produire pour le compte de ces distributeurs. Une stratégie gagnante.

La Normandise a également créé sa marque propre - "Equilibre & Instinct" – positionnée sur le haut de gamme : des croquettes fabriquées à partir de viande fraîche et conditionnées en sachets. Comme le répète Christian Duquesne depuis la création de l’entreprise, "le chat est un gourmet : vous ne lui ferez pas manger ce qu’il n’a pas envie de manger !"

Le pochon en PVC croît de 3 à 4 % par an en volume et davantage en valeur, indique Christian Duquesne. Il est appelé à détrôner la boîte métallique, explique-t-il, car il ne représente qu’une toute petite partie du poids total. Par ailleurs, si le pochon n’est pas recyclable aujourd’hui, il le sera bientôt.

Christian et Catherine Duquesne sont décidés à confier progressivement les rênes de leur entreprise à leurs deux fils. "Jean-Charles est directeur commercial et François responsable de la R&D et de la partie technique", précise Christian Duquesne. Catherine Duquesne reste directrice générale et lui-même est en charge de l’environnement et des relations avec les pouvoirs publics.

La Normandise affiche 105 millions d’euros de chiffre d'affaires avec 500 salariés en CDI et 100 salariés en intérim et CDD.

Claire Garnier

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus