Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

La nationalisation d'Areva TA est autorisée

, ,

Publié le , mis à jour le 28/03/2017 À 13H10

Infos Reuters PARIS (Reuters) - Aujourd’hui filiale à 83,5 % d’Areva, Areva TA devrait passer sous le contrôle de l’Etat. La manoeuvre a été autorisée au Journal Officiel du 28 mars. L'Etat varacheter 50,32 % du capital, pour plus de 250 millions d'euros. Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) prendra lui une participation à hauteur de 20,32 % de son capital pour près de 4,5 millions d'euros.

La nationalisation d'Areva TA est autorisée
L'arrêté autorisant l'acquisition par l'Etat d'une participation majoritaire dans Areva TA pour un montant compris entre 253,6 et 281,3 millions d'euros a été publié mardi matin au Journal officiel. La filiale d'Areva sera détenue à 50,3% par l'Etat et à 20,3% chacun par le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) et par DCNS. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann
© Jacky Naegelen / Reuters

L'arrêté publié mardi 28 mars au Journal officiel autorise l'acquisition par l'Etat d'une participation majoritaire dans Areva TA pour un montant compris entre 253,6 et 281,3 millions d'euros. 

Cette filiale stratégique d'Areva dédiée à la conception et à la maintenance des réacteurs nucléaires des sous-marins nucléaires d’attaque (SNA), des sous-marins nucléaires lanceurs d’engin (SNLE) et du porte-avions Charles-de-Gaulle dont la propulsion est nucléaire sera détenue à 50,3% par l'Etat et à 20,3% chacun par le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) et par DCNS.

"L'acquisition par l'Etat de 55.708 actions de la Société technique pour l'énergie atomique représentant 50,32% du capital pour un montant compris entre 253.634.600 et 281.312.900 euros est autorisée", peut-on lire dans l'édition du jour du JO, qui reprend un arrêté du 15 mars dernier.

Areva, dont le projet d'augmentation de capital de cinq milliards d'euros doit être finalisé en juin, perdra par la suite le contrôle de NewCo, le "nouvel Areva" qui sera recentré sur le combustible nucléaire. L'activité réacteurs (Areva NP) est elle en cours de cession à EDF.

Pour Reuters, Gilles Guillaume, édité par Benjamin Mallet

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus