Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La ministre du Numérique est-elle "geek" ?

Publié le

Fleur Pellerin s’est rendue jeudi 11 octobre au Women’s forum de Deauville. Au-delà d’interventions très institutionnelles, elle a participé à une petite discussion sur le vécu des nouvelles technologies. Verdict : la ministre appartient à la tendance plutôt "numérique méfiante".

La ministre du Numérique est-elle geek ? © Fleur Pellerin

Côté face, Fleur Pellerin est à fond numérique, mais côté pile… Que pense-t-elle et quelle usage a-t-elle des nouvelles technologies de communication ? Pas si simple. "En fait, il y a un niveau macro et un niveau micro avec le numérique. Sur le plan macro, toutes les données montrent que c’est un puissant levier de croissance, de compétitivité des entreprises. Sur le plan personnel, c’est plus complexe. Passer sa journée à poster sur Facebook ou à jouer à Angry Birds sur son mobile, c’est sûr cela ne va pas augmenter votre productivité personnelle." Elle-même avoue ne pas passer de temps sur les réseaux sociaux.

Effectivement son dernier tweet date d’il y a une semaine. "D’abord cela prend du temps d’en rédiger et ensuite suivre les autres, je n’ai pas tellement envie car c’est souvent des choses assez désagréables que je lis sur moi." Mais même les doigts ligotés et les yeux bandés, Fleur Pellerin n’a pu échapper à la première rébellion numérique contre un projet de budget avec le mouvement des pigeons. "C’est vrai, les réseaux ont décuplé le buzz, c’est ce qui nous a obligé à réagir vite, confesse-t-elle. Mais la revendication était légitime, c’est pour cela que nous avons revu la copie. D’autant que le projet passe en lecture à l’Assemblée la semaine prochaine".

Et lorsqu’elle rentre chez elle le soir, après une journée à rallonge à Bercy, que fait madame la Ministre ? Elle affirme déconnecter. Car si elle reste collée sur son smartphone pour répondre à ses mails, elle se fait houspiller par sa fille de 8 ans. "Elle considère que si je suis là, je dois être vraiment avec elle, c’est normal."  Au-delà de son usage, Fleur Pellerin doit aussi réguler les usages de ses enfants. Comme tous les parents elle affronte l’envahissement des loisirs numériques, internet, jeux, télévision sur sa progéniture. Là pas question de transiger. "Une étude a montré que les enfants qui passent le plus de temps sur Facebook, dorment 50 minutes de moins."

Du temps pris sur le sommeil et surtout, pour elle, sur la lecture. Sur ce point, madame la Ministre a mis au point une astuce originale qui pourrait intéresser de nombreux parents : place au "timesheet", comme chez les avocats. Les enfants remplissent des feuilles de temps : à droite, la lecture, à gauche les activités numériques. "C’est simple, les heures de lecture donne des crédits pour accéder à des heures d’internet ou de jeu." Le système semble fonctionner à la confiance. Fleur Pellerin n’a pas encore à affronter des ados.

Notre expérience personnelle nous engage à lui souffler qu’elle devra peut-être se résoudre à des systèmes plus coercitifs. Pas de problème selon elle,  car les fournisseurs d’accès comme les développeurs inventent un foule de solutions, pour aider l’humain à contrôler ses addictions numériques. "Je trouve drôle et malin, cette appli qui  par contrôle biométrique vous empêche d’envoyer des mails ou des textos si vous êtes saoul." Et pour prouver définitivement qu’elle est une femme comme les autres, si on demande à Fleur Pellerin qu’elle est l’invention à laquelle elle rêve, elle répond : "un robot 3D pour me remplacer dans les réunions ennuyeuses."

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus