La maintenance attire de plus en plus les constructeurs aéronautiques

Par  - Publié le
Airbus
© Irargerich - Flickr - C.C.

Selon une étude du cabinet de conseil Oliver Wyman publiée ce 4 mai, le marché de la maintenance a représenté plus de 46 milliards de dollars en 2011.

D’ici à 2020, il devrait atteindre 64 milliards de dollars d’après l'Association internationale de l'industrie du transport (IATA). Car les acteurs sont de plus en plus nombreux. Notamment les constructeurs aéronautiques augmentent la concurrence avec les acteurs traditionnels du secteur.

L’étude du cabinet Wyman met en lumière une reprise pour 2012 avec une croissance des coûts de maintenance des compagnies aériennes. Selon le rapport, la maintenance représente le plus gros poste de dépense après les coûts de carburant pour un avion vieillissant.

Les avionneurs devraient jouer un rôle accru dans l’après-vente dans les trois prochaines années. C’est Boeing qui a été le premier à développer cette activité de services pour ses clients. Mais Airbus a aussi renforcé ses moyens dans ce domaine. Il a par exemple mis la main sur Satair en 2011 dans le domaine des pièces détachées.

La maintenance d'avions avait longtemps été assurée par des prestataires indépendants, comme ST Aerospace basé à Singapour, ou les compagnies aériennes, pour elles-mêmes et pour des tiers (Lufthansa Technik ou encore Air France Industries KLM Engineering and Maintenance).

Cette enquête a été réalisée auprès d’une centaine d’acteurs du secteur.

 

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Identifiez-vous