La laiterie Rians se chauffe au bois

Par  - Publié le
La Faisselle Rians
La Faisselle Rians
© Rians

Pour pasteuriser ses yaourts et cuire ses crèmes brûlées, la producteur berrichon a troqué une chaudière au fuel contre une chaufferie bois de 5 MW pour un investissement de 3 millions d'euros.

La laiterie Rians vient de doter d'une chaudière bois son usine principale, située dans le village éponyme, près de Bourges (Cher). Cette société familiale présidée par Hugues Triballat a investi 3 millions d'euros et abandonne complètement le fuel. "Cela nous permet de gérer l'inflation du cours des hydrocarbures. Nous conservons toutefois notre alimentation au gaz pour 10 % de nos besoins, il conserve l'avantage d'atteindre des températures élevées plus rapidement", précise le PDG.

Originalité du procédé : Rians a associé un broyeur qui déchiquète le bois en copeaux. L'industriel se fournit directement en grumes dans les forêts cinquante kilomètres alentours. Cette chaufferie de 5 MW, fabriquée par le savoyard Weiss, est raccordée au réseau de vapeur afin de pasteuriser le lait. Elle produit aussi de la chaleur pour cuire les desserts. Rians prévoit de consommer quelque 9 000 tonnes de bois par an.

Contrôlée par la famille Triballat, la laiterie Rians dispose dix sites en France et cinq à l'étranger (deux aux Etats-Unis, deux en Argentine et un Espagne), où elle réalise un quart de ses 280 millions euros de chiffre d'affaires. Elle emploie 1 400 salariés. Parmi les best-sellers de Rians figurent la faisselle, la crème brûlée,ou encore le roulé aux fines herbes, fabriqué par l'usine de Neufchâteau (Vosges).

Imprimer

La fiche LAITERIES H. TRIBALLAT à RIANS avec Industrie Explorer

lieu

TOUT SAVOIR SUR...
Ses investissements, ses actualités, ses dirigeants, sa production...

Voir la fiche

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher
Recevez nos newsletters

Identifiez-vous