Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

La fuite des dirigeants continue après les déclarations de Donald Trump sur Charlottesville

Cédric Soares , , , ,

Publié le

Après Keneth Frazier, PDG de Merck, quatre autres dirigeants ont quitté l’American Manufacturing Council entre lundi 12 et jeudi 15 août. Le mouvement de départ fait suite aux propos de Donald Trump sur les violences de Charlottesville. Parmi les démissions deux patrons syndicaux. En un an le groupe a déjà perdu 10 membres sur 28.

La fuite des dirigeants continue après les déclarations de Donald Trump sur Charlottesville
Après Keneth Frazier, PDG de Merck, quatre autres dirigeants ont quitté l’American Manufacturing Council - Photo d'archives (2011)
© Gage Skidmore CC Flickr

Les dirigeants industriels continuent de fuir l’administration Trump. Quatre nouveaux membres de l’American Manufacturing Council ont démissionné entre lundi 12 et jeudi 15 août. Parmi eux deux PDG de grands groupes et deux patrons de syndicats. Le mouvement de départ fait suite aux dernières déclarations polémiques du président à la suite de la mort d'une manifestante antifasciste lors d'un rassemblement organisé à Charlottesville (Virginie) par l'extrême droite suprémaciste américaine. Le nombre de défections s’élève désormais à cinq départs en moins d’une semaine. Le groupe a été constitué au lendemain de l’élection de Donald Trump pour le conseiller. Elon Musk l’a quitté au mois de juin. La décision du président de Tesla a été motivée par la sortie des Etats-Unis de l’Accord de Paris.

Keneth Frazier, PDG du groupe pharmaceutique Merck a été le premier de la série à claquer la porte lundi 12 Août. Sa démission a été suivie quelques heures plus tard par Kevin Plank, PDG de l’équipementier Under Armour et par Brian Krzanich, PDG d'Intel. Le lendemain Scott Paul, président d’Alliance For American Manufacturing (AAM) quitte à son tour le conseil. L’association représente les intérêts de la sidérurgie. Jeudi 15 août, Richard Trumka, président de l’AFL-CIO, principal syndicat américain les suit.

Des réactions sur twitter

Plusieurs d’entre eux se sont exprimés sur Twitter. Les propos Richard Trumka sont très critiques sur l’attitude de Donald Trump. “Nous ne pouvons siéger à un conseil pour un président qui tolère le sectarisme, et le terrorisme intérieur. Les propos tenus aujourd’hui par le président Trump désavouent son commentaire forcés de la veille sur le KKK et des néo-Nazis.”

 

 

Donald Trump a réagi par le même biais “Pour chaque PDG qui abandonne le Manufacturing Council, j’en ai plein pour prendre leur place. Les démagogues n’auraient pas dû venir. DES EMPLOIS”.

 

 

Un conseil qui a déjà perdu dix membres.

Le conseil comptait initialement 28 membres. L’instance a été créée après l’élection de l’actuel président. Sa vocation consiste à lui apporter des éclairages sur des sujets industriels. Andrew Liveris, PDG du chimiste Dow Chemical le préside.

Plusieurs membres ont précédemment quitté le conseil. Elon Musk est parti par désaccord avec la politique du gouvernement. Son départ a fait suite à la sortie des USA de l’Accord de Paris au mois de juin. D’autres dirigeants, comme Mark Fields, ancien PDG de Ford, n’y siègent plus suite à leur départ en retraite. Le comité compte encore dix huit chefs d’entreprises.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus