Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

La forge et la fonderie font leur pub

,

Publié le

La Fédération Forge Fonderie veut dépoussiérer l’image de ses usines. Elle lance une campagne de promotion auprès des élèves. Une moyenne de 10 000 emplois par an seront à pourvoir dans la décennie à venir.

Travailler dans une forge ou une fonderie, ce n’est pas ringard. La Fédération Forge Fonderie emploie des mots plus policés, ce qui ne l’empêche pas de lancer une campagne décalée destinée à faire mieux connaître ses métiers auprès de jeunes. Le but est de prendre à revers les idées préconçues et de montrer que, comme l'affirment les professionnels, "nos produits et nos métiers ont du génie".

"Nos métiers sont souvent mal connus des jeunes. Or, lorsqu’ils les découvrent, ils sont généralement surpris et intéressés par leur aspect innovant !" , argumente Cyrille Boureau, DRH du groupe Gevelot Extrusion et membre de la commission emploi formation au sein de sa fédération.

Jean-Luc Brillanceau, directeur général de la fédération, rappelle de son côté que "la métallurgie recrutera 10 000 personnes par an jusqu’en 2025 et estime pour cette même période les besoins de recrutement à 40 000 collaborateurs pour le seul secteur de la transformation des métaux."

Des chiffres qui ne sont pas lancés à la légère et qui seront affinés grâce à une enquête réalisée auprès des entreprises sur le nombre de départs en retraite attendus dans les années à venir.

Le mur des 18 ans

Jean-Luc Brillanceau pointe également les difficultés rencontrées par les jeunes en bac pro pour trouver un stage en entreprise. "La réglementation est très stricte pour les moins de 18 ans qui travaillent en entreprise. L’employeur doit pratiquement déclarer tout ce qu’ils touchent, matériaux potentiellement dangereux comme l’huile de coupe, machines… L’entreprise a un épais dossier à remplir." Pour la fédération, il faudrait donc simplifier la législation et faire tomber ce mur des 18 ans qui nuit à la formation.

Dans sa communication, la Fédération Forge Fonderie n’aborde pas les rémunérations, sujet tabou en France. A tort. Un jeune formé et titulaire d’un BTS trouve facilement du travail à un salaire souvent supérieur à ce que propose le secteur tertiaire, et avec des perspectives d’évolution de poste.

Patrice Desmedt

Réagir à cet article

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

 

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus