Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'usine Agro

La Charcuterie bordelaise, entièrement détruite par un incendie

, ,

Publié le

Un incendie s'est déclaré jeudi 16 février vers 19h30 dans les locaux de la Charcuterie Bordelaise à Villenave d'Ornon (Gironde). Tout le bâtiment a pris feu. Fort heureusement, aucun des 70 salariés n'était présent sur le site. Un coup dur pour une société, qui luttait pour sa survie.

La Charcuterie bordelaise, entièrement détruite par un incendie
L'usine de la Charcuterie bordelaise en août 2015
© Google Street View

Ce vendredi 17 février, de nombreux sapeurs-pompiers sont encore mobilisés sur le site de La Charcuterie bordelaise, entreprise agroalimentaire qui emploie 70 personnes à Villenave-d’Ornon (Gironde). L’ensemble du bâtiment de 6 000 m², constitué de poutres métalliques et de tôles, a brûlé sous les flammes. Le sinistre a été découvert la veille à 19h30, mais éteint seulement ce matin, à 6 heures. Les pompiers sont toutefois toujours sur place pour sécuriser le site et pourrait y rester jusqu'à demain. L'incendie a été si violent, qu'au plus fort du sinistre, 80 sapeurs-pompiers ont été mobilisés. Pour l'heure, l'origine du sinistre est encore indéterminée.

70 salariés au chômage technique

Conséquence, les 70 salariés de La Charcuterie bordelaise sont aujourd'hui au chômage technique. Au moment même, où l’entreprise traverse une passe difficile. Son activité avait récemment été suspendue quelques jours après la découverte de la bactérie Listeria sur des produits. Ainsi, le 25 janvier 2017, la société avait annoncé le retrait de huit produits en vente sur l’ensemble du territoire national en grandes et moyennes surfaces. Elle avait indiqué avoir pris ces mesures de retrait "par principe de précaution et sous la pression des services vétérinaires" de la Gironde et avait "contesté" cette mesure. Le lendemain, sur ordre de la préfecture, elle avait dû stopper la majeure partie de ses activités sur ordre de la préfecture, à la suite d’une nouvelle découverte de listéria sur des produits. Une mesure qui avait été annulée par le tribunal administratif le 1er février et que le PDG, Arnaud Chedhomme, chiffrait à "3 millions d’euros de pertes". Ce dernier était absent hier soir. Il était dans l’avion entre Bordeaux et Paris, d’où il devait se rendre au Chili.

En décembre 2015, la marque avait déjà rappelé des produits pour les mêmes raisons.

Son chiffre d'affaires est de l'ordre de 7 millions d'euros. La société avait fait de l'utilisation de produits labellisés, du 100 % viande française sa marque de fabrique et avait investi, en 2012, la bagatelle de 7 millions d'euros dans une usine de production neuve à Villenave-d'Ornon.

Nicolas César

Réagir à cet article

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus