Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'usine Agro

Enquête approfondie de la Commission européenne sur le projet Bayer-Monsanto

, , , ,

Publié le , mis à jour le 22/08/2017 À 16H39

Infos Reuters BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne a annoncé mardi 22 août l'ouverture d'une enquête approfondie sur le projet de rachat du spécialiste américain des semences Monsanto par le géant allemand de l'agrochimie Bayer. L'instance européenne se dit préoccupée par les implications en matière de concurrence suite à cette opération de 66 milliards de dollars (56 milliards d'euros).

Enquête approfondie de la Commission européenne sur le projet Bayer-Monsanto
La Commission européenne a annoncé mardi l'ouverture d'une enquête approfondie sur le projet de rachat du spécialiste américain des semences Monsanto par le géant allemand de l'agrochimie Bayer, une opération de 66 milliards de dollars (56 milliards d'euros), se disant préoccupée par ses implications en matière de concurrence.
© Flickr - Gérard Colombat - c.c

Le rachat de Monsanto par Bayer pour 66 milliards de dollars (56 milliards d'euros) créerait le numéro un mondial des pesticides et des semences. La Commission européenne a annoncé mardi 22 août l'ouverture d'une enquête approfondie sur ce projet de rachat. La Commission explique dans un communiqué craindre "que le projet d'acquisition ne réduise la concurrence sur un certain nombre de marchés différents et n'entraîne ainsi une hausse des prix, une baisse de la qualité, une réduction du choix et un recul de l'innovation".

Bayer avait auparavant proposé des engagements visant à apaiser les inquiétudes des autorités européennes mais la CE a refusé d'en préciser la teneur.

Le géant allemand de l'agrochimie a réagi à l'ouverture d'une enquête approfondie en se disant prêt à poursuivre la coopération avec la Commission et en espérant obtenir son feu vert d'ici la fin de l'année.

A la Bourse de Francfort, l'action Bayer amplifiait sa progression après l'annonce de la CE et gagnait 1,79% à 108,30 euros.

Pour Reuters, Robert-Jan Bartunek, Marc Angrand pour le service français, édité par Juliette Rouillon

Réagir à cet article

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus